Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Petit bourgeois de la Sarthe ?

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Petit bourgeois de la Sarthe ?

Cet article habille quelqu'un pour l'hiver et ce n'est pas F. Fillon...

Il y quatre ans, RMC évinçait Sophie de Menthon de son émission les « Grandes Gueules » : la coupable avait porté un coup de canif maladroit à la baudruche du politiquement correct.

Au cours des Grandes Gueules du 25 novembre 2016, l’avocate et chroniqueuse Marie-Anne Soubré, a traité François Fillon de « Petit bourgeois de la Sarthe ». Ne craignez rien pour elle car il n’est jamais très grave, chez nous, de manquer de courtoisie envers une certaire catégorie de l'opinion ou, pour ne citer qu’un exemple, envers les cathos. 

En fait, les 44% obtenus par Fillon au premier tour de la primaire étaient restés en travers de la gorge de Mme Soubré et il lui fallait cracher sa Valda ou, plus précisément, expulser à tout prix le vilain bubon né, en une maléfique soirée, du succès du Sarthois. Les ondes ont ainsi postillonné ses sanies triplement méprisantes.

D’abord, le « PETIT ». Elle aurait pu dire « grand » ou simplement « bourgeois ». Seulement, au fin fond de sa tête se cache un mépris des petits, des sans-dents peut-être. Mépris planqué sous des strates de démagogie, de morale sociale à tout crin et de sociétal à la mode.

Ensuite, le « BOURGEOIS ». Il est banal de dire que la bourgeoisie a supplanté la noblesse et que les aristocraties financières et technologiques ont, à leur tour, dégommé la bourgeoisie. Madame Soubré a su tirer son épingle du jeu : au-dessus de la mêlée, elle peut à la fois faire la morale aux aristocrates, aux bourgeois et aux célébrités financières car elle est « bobo ». Tout est dit !

Enfin, la « SARTHE », le nom propre de l’expression haineuse. Pour des motifs historiques qu’elle ignore peut-être, je me demande si cette jacobine aurait osé traiter Retailleau de « Petit bourgeois de Vendée ». Si, pour raison de force majeure, elle doit se rendre dans le département sarthois sans intérêt pour elle, je lui conseille de porter une voilette un peu opaque pour éviter de recevoir des œufs de Loué.

Mais soyons indulgents car notre baveux (1) a su éviter « beauf » aussi bien que « bouseux » ou « cul terreux ». Quelle maîtrise !

J’ignore la racine profonde de son dédain.

Il participe peut-être à ce qui suit. Les observateurs les plus perspicaces peuvent observer l’émergence furtive d’une remise en cause du processus démocratique où les voix de tous les citoyens sont égales. Il ne s’agit nullement d’un retour au suffrage censitaire réservé aux plus riches. Il s’agit plutôt d’une tentation de pondérer les votes en fonction des opinions ou des choix de vies, les seconds étant, bien entendu, le plus souvent liés aux premières. De pondérer jusqu’à l’exclusion, par d'hypocrites touches successives. Cela conduirait automatiquement à une (plusieurs) demande(s) de sécession de pans entiers de la population. Les nombreux confettis de non-droit qui parsèment déjà la France marquent peut-être les prémices d’un phénomène plus global en gestation

Sans aller si loin, la nature de la hargne de Mme Soubré n’est peut-être qu’économique. Si, comme je le lui souhaite bien volontiers, elle est une redoutable bête de prétoire, je ne pense pas qu’elle soit une flèche en matière économique. Elle serait plutôt du type « budgétivore utopique », à ce que j’en juge en tant qu’auditeur fréquent des Grandes Gueules. Evidemment, pour ces gens-là, le discours de Fillon est horrifique (2) et leur donne des bubelettes si ce n’est des bubons. Ils ont tort de s’en prendre au Sarthois et de crier à l’irréalisme de son programme puisque ce dernier dépendra avant tout de la situation internationale. Que les taux d’intérêt augmentent de manière significative dans les 5 mois à venir et Fillon sera élu sans états d'âme excessifs des uns comme des autres.

(1)Avocat, en argot (toujours masculin)

(2)Le temp passe : L'horreur économique de Viviane Forrester à déjà 20 ans !

commentaires

François Fillon, c’est Robin des bois à l’envers... il prend aux pauvres pour donner aux riches !!!

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

François Fillon, c’est Robin des bois à l’envers... il prend aux pauvres pour donner aux riches !!!
François Fillon, c’est Robin des bois à l’envers... il prend aux pauvres pour donner aux riches !!!
François Fillon, c’est Robin des bois à l’envers... il prend aux pauvres pour donner aux riches !!!

C’est Martine Aubry qui a décoché la première flèche, en déclarant : François Fillon, c’est Robin des bois à l’envers... lui, il prend aux pauvres pour donner aux riches.

Mais qu’en est-il réellement ?

Si l’on s’en tient au programme affirmé qui a fait triompher Fillon sur Juppé, sachant qu’avec le temps qui passe, les engagements pris avec « coup de menton » à l’appui, s’effilochent souvent vu les compromis qu’il faudrait passer avec la droite mesurée, et les centristes, au risque de perdre la présidentielle.

Mais restons-en aux engagements.

Si vous êtes, comme quelques millions de français, à la case chômage, vos allocations vont devenir diminuer régulièrement au fil des mois, et de toutes façons, elles seront versées moins longtemps.

Le maximum, plafonné à 75%, sera de 2 ans, voire de 3 ans si vous avez plus de 50 ans.

Le but recherché est de pousser le chômeur à prendre n’importe quel emploi, voire à n'importe quel prix.

L’argument massue, quelque peu fallacieux, déployé par l’élu de la primaire de la droite étant : « la pauvreté s’accroit à cause du chômage, donc la clé de tout est le redressement de la France, le plein emploi ».

Quand aux emplois aidés ils seront purement et simplement supprimés, alors que depuis leur création, en 2012, ils ont bénéficié à 300 000 personnes.

Sur la question smic, (1143 € net) que Fillon veut « correct et décent », il n’est pas manifestement question de l’augmenter, puisque l’élu de droite assure « qu’il est plus élevé que dans la plupart des pays européens  ».

Transmis à nos voisins suisses pour lesquels il est de 4000 francs suisses...

Et puis Fillon a qualifié les coups de pouces donnés à ce smic de « faute politique ».

Si vous êtes fonctionnaires, vous devrez travailler d’avantage, sans avoir pour l’instant la garantie d’être mieux payés, même si l’ex-premier ministre affirme « qu’il y aura des négociations ».

Tous les avantages des salariés de la fonction publique seront passés « à la paille de fer pour en gommer tous les avantages injustifiés ».

Ajoutons pour faire bonne mesure que le premier jour de congé maladie ne sera plus payé.

Toujours sur la question des 5,5 millions de fonctionnaires, Fillon en supprimera500 000, et les embauches seront gelées pendant tout le quinquennat.

Pour les travailleurs du privé, la durée légale du temps de travail sera supprimée, se basant sur le maximum autorisé par l’Europe, c'est-à-dire 48 heures...

Transmis à nos voisins scandinaves qui ont décidé de limiter le temps de travail à 6 heurespar jour. lien 

Dans le projet Fillon, vous ne pourrez plus prendre la retraite avant 65 ans, l’impôt sur la fortune sera supprimé, la baisse de l’impôt sur le revenu « n’est pas une priorité absolue... »

Si vous avez la chance d’être un chef d’entreprise, l’impôt sur votre société sera allégé, et les charges patronales seront remplacées par une augmentation de la TVA, payée donc par tout le monde, ce qui provoquera théoriquement un allègement de 50 milliards.

De plus, le code du travail va être réduit drastiquement. lien

Et l’éventuel futur président de la république prévient que toutes ces mesures seront mise en place très rapidement, dès les premier jours de la présidence, a coup d’ordonnances, de 49/3, avec une préférence marquée pour qu’elles le soient autour des mois de juillet/aout, lorsque les français seront en vacances, afin de limiter, comme on l’imagine, toute velléité de contestation.

Sur d’autres sujets, comme par exemple l’environnement, Fillon entend supprimer « le principe de précaution  », et mise allègrement sur le nucléaire. lien

Ceci posé, ce président à venir ne doit-il pas être exemplaire ?

Lorsqu’on met à l’ordre du jour la restriction financière, la responsabilité, tout ça pour « redresser la nation », ne doit-on pas donner des signes tangibles prouvant, par les faits, que l’on est dans le droit fil de cette pensée ?

Mais alors, quid de la déontologie de ce premier ministre qui a appliqué une politique qu’il n’approuvait manifestement pas, qui n’a cessé d’être humilié par son Président, et qui pourtant est resté à son poste durant 5 ans ?

N’aurait-il pas dû démissionner ?

Quid aussi de cet amateur de vitesse, courant les circuits automobiles, qui, pour se rendre dans sa demeure, un bâtiment qui hésite entre le manoir et le château, ou qui utilise, au frais de la princesse, un avion supersonique, pour couvrir moins de 300 km ? 

Les coûteux week-ends de

François Fillon dans la

Sarthe

"France-Soir" a consacré jeudi sa une aux déplacements privés, en avion Falcon aux couleurs de la République, du premier ministre pour rejoindre sa propriété de Solesmes, située à une heure vingt de Paris en TGV.
 

La série continue. François Fillon a été épinglé jeudi 24 février par France-Soir pour l'utilisation d'un avion de la République pour serendre dans son fief de la Sarthe, à moins de 250 kilomètres de Paris, ce que Matignon a justifié par des "raisons de sécurité".

France-Soir a consacré sa une et deux pages aux déplacements privés, en avion Falcon aux couleurs de la République, du premier ministre pour rejoindre sa propriété de Solesmes, située à une heure vingt de Paris en TGV. Même si cette pratique est autorisée, s'agissant du premier ministre, sa révélation par le quotidien intervient après la publication le 4 février, au Journal officiel, d'un décret de François Fillon relatif à la prise en charge des frais de déplacement des ministres.

LA LIMITE DES DEUX HEURES DE TRAJET

Il est ainsi spécifié dans ce décret que "les déplacements des membres du gouvernement pris en charge par l'Etat sont, à l'exception de tout autre, ceux réalisés au titre de leurs fonctions ministérielles ou, dans la limite d'un déplacement par semaine, pour concilier l'exercice de ces fonctions avec celui d'un mandat électif ou se rendre dans la circonscription où ils sont temporairement remplacés conformément à l'article 25 de la Constitution".

"Dans ces deux derniers cas, précise le décret, le déplacement ne peut être effectué en avion que si l'utilisation d'un autre mode de transport occasionnerait un temps de déplacement excédant deux heures, à l'aller ou au retour".

UN DÉPLACEMENT MENSUEL

Priés de s'expliquer, les services du premier ministre ont expliqué que le choix de l'avion était dicté par "des raisons de sécurité", en soulignant qu'il en allait de même pour le président de la République. L'utilisation du train nécessite, a-t-on ajouté, une opération de déminage lourde, de nature à importuner les voyageurs. Quant à faire le trajet en voiture, on a rétorqué que "pour des raisons de sécurité" également, le véhicule du premier ministre ne pouvait pas se permettre d'être à l'arrêt, coincé dans des embouteillages.

Depuis sa nomination à Matignon, a-t-on indiqué dans l'entourage du premier ministre, François Fillon s'est toujours rendu dans son fief en avion. On a précisé qu'il s'y rendait en moyenne "une fois par mois".


 

commentaires

Monsanto-Bayer… « Quand Bayer achetait des lots de femmes à Auschwitz » ?

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Monsanto-Bayer… « Quand Bayer achetait des lots de femmes à Auschwitz » ?

Où en sont les noces infernales entre Bayer et Monsanto ? Si une telle fusion avait lieu, cela signifierait une quasi-impossibilité pour des concurrents d’entrer sur le marché. Or une concurrence minimale est une condition nécessaire à l’innovation. En l’espèce, c’est un enjeu vital eu égard aux scandales liés au glyphosate et aux néonicotinoïdes qui tuent les abeilles.

« Monsanto et Bayer peuvent signer un contrat, mais n’ont pas le droit de le mettre en œuvre sans notre feu vert », résume une source européenne, qui rappelle qu’en cas de non-respect de cette règle, Bruxelles peut recourir à des sanctions. Aucune limite temporelle n’est imposée aux deux mastodontes pour adresser leur notification. C’est bien le moment d’invoquer les grands principes de la « concurrence libre et non faussée », à bon escient. La Commission européenne doit au plus vite s’opposer au rachat de la firme américaine par l’industriel allemand Bayer. Elle bénéficie pour cela d’un délai de 25 jours après la notification de l’opération. En aura-t-elle le courage ?

Hormis les dangers sur la santé des produits sortant des usines de ces deux monstres, la concentration des firmes de l’agrochimie accentue la dépendance des paysans vis-à-vis de ces mastodontes. Surendettement des petits producteurs, augmentation des prix des denrées alimentaires, accroissement de la pauvreté et de la faim dans le monde, contrairement à la propagande de ces firmes qui deviennent plus puissantes que bien des États et sont donc en mesure d’imposer leur loi au détriment de la souveraineté populaire. C'est la privatisation du vivant. Une horreur intégrale. Il est vrai que l'horreur n'a jamais trop gêné les entreprises de l'agrochimie. On va le voir plus loin.

La fusion entre Monsanto et Bayer n’est donc pas une bonne nouvelle pour les peuples. Mais elle doit encore être validée par les autorités de régulation de la concurrence, qui n’hésitent pas, ces derniers temps, à briser des mariages annoncés… et qui n’ont pas encore donné leur feu vert aux rapprochements Dupont-Dow et Syngenta-ChemChina. A ce jour, rien sur le site de la Commission concernant cette fusion… Ouate Inde scie…

En attendant donc, on peut se pencher sur le passé de ces firmes mondiales. On connaît bien Monsanto, « la firme la plus détestée au monde », ayant à son palmarès la fabrication du « célèbre » agent Orange, un défoliant chimique largué par milliers de tonnes sur les forêts et les cultures du Vietnam durant la guerre des Étasuniens contre ce pays. Avec encore à l’heure actuelle des milliers de cancers en découlant… On connaît bien Bayer, surtout pour son aspirine. Mais que sait-on de son passé ? Une information reçue il y a quelques semaines m’a incité à enquêter. Cette info disait : « Quand la firme Bayer achetait « des lots de femmes » à Auschwitz ».

C’est tellement gros que ça ressemble à une cagade, à un hoax comme on dit maintenant. Et pourtant…

Et pourtant, allez faire un tour sur ce site qui donne des documentations qui semblent sérieuses : http://www4.dr-rath-foundation.org/PHARMACEUTICAL_BUSINESS/history_of_the_pharmaceutical_industry.htm#experiments

On y apprend que « l’empire économique allemand le plus puissant de la première moitié de ce siècle fut l’Interessengemeinschaft Farben ou IG Farben. Interessengemeinschaftsignifie "Association of Common Interest" (association d'intérêts communs) et n’était autre chose qu’un puissant cartel formé de BASF, de Bayer, de Hoechst et d’autres entreprises chimiques et pharmaceutiques allemandes. IG Farben était le plus grand bailleur de fonds de la campagne électorale d’Adolph Hitler. Un an avant qu’Hitler prenne le pouvoir, IG Farben fait don de 400 000 marks à Hitler et à son parti nazi. En conséquence, après la prise du pouvoir par Hitler, IG Farben était le plus grand profiteur de la conquête allemande du monde, la Seconde Guerre mondiale.

100 % de tous les explosifs et de toute essence synthétique provenait des usines d’IG Farben. Chaque fois que la Wehrmacht allemande conquit un autre pays, IG Farben suivit, reprenant systématiquement les industries de ces pays. Grâce à cette collaboration étroite avec la Wehrmacht d’Hitler, IG Farben a participé au pillage de l’Autriche, de la Tchécoslovaquie, de la Pologne, de la Norvège, de la Hollande, de la Belgique, de la France et de tous les autres pays conquis par les nazis.

L’enquête du gouvernement des États-Unis sur tous les facteurs qui ont mené à la Seconde Guerre mondiale en 1946 est arrivée à la conclusion que sans IG Farben, la Seconde Guerre mondiale n’aurait tout simplement pas été possible. Nous devons nous attaquer au fait que ce n’était pas le psychopathe, Adolph Hitler, ni les mauvais gènes du peuple allemand qui ont provoqué la Seconde Guerre mondiale. La cupidité économique de sociétés commeBayer, BASF et Hoechst a été le facteur clé dans la réalisation de l’Holocauste. »

Il est vrai que les affaires sont les affaires. Et que les multinationales – nouvel avatar de ces consortiums nationaux du siècle dernier – ne s’embarrassent pas, elles non plus, de scrupules.

Continuons nos investigations :

« Expériences médicales à Auschwitz menées par I.G. Farben
(Du livre « I.G. Farben - d’Anilin au travail forcé » de Jörg Hunger et Paul Sander)
« Des expériences scientifiques ont également été faites dans d’autres camps de concentration. Un fait décisif est que IG employait le major SS Dr. Helmuth Vetter, stationné dans plusieurs camps de concentration ; il a participé à ces expériences sur ordre de Bayer Leverkusen.

En même temps que le Dr Joseph Mengele, il a expérimenté à Auschwitz des médicaments désignés « B-1012 », « B-1034 », « 3382 » ou « Rutenol ». Les préparations d’essai ne s’appliquaient pas seulement aux prisonniers malades, mais aussi à des personnes en bonne santé qui ont d’abord été infectées par des pilules, des substances en poudre, des injections ou des lavements. La plupart des médicaments ont provoqué des vomissements ou des diarrhées sanglantes chez les victimes.

Dans les archives d’Auschwitz, une correspondance entre le commandant du camp et l’entreprise Bayer Leverkusen a été découverte. Il s’agissait de la vente de 150 détenues à des fins expérimentales :

« En vue des expériences prévues avec une nouvelle drogue de sommeil, nous vous serions reconnaissants si vous pouviez mettre à notre disposition un certain nombre de prisonniers […] Confirmez votre réponse, mais considérez que le prix de 200 RM par femme est trop élevé Nous vous proposons de ne pas payer plus de 170 RM par femme Si cela vous convient, les femmes seront placées en notre possession. […] »

- « Nous confirmons votre accord, nous vous prions de préparer 150 femmes de la meilleure santé possible […] »

- « Nous avons reçu l’ordre de 150 femmes. […] "

-" Les expériences ont été effectuées. Toutes les personnes testées sont mortes. Nous vous contacterons prochainement sur un nouvel envoi […] " »

Voilà qui semble accréditer l'horreur. Continuons :

« Le Tribunal pénal de Nuremberg a condamné 24 membres et dirigeants d’IG Farben à la suite de meurtres de masse, d’esclavage et d’autres crimes contre l’humanité. Étonnamment cependant, en 1951, tous avaient déjà été libérés, continuant à travailler comme consultants pour des sociétés allemandes. Le tribunal de Nuremberg a dissous l’IG Farben, mais pas ses membres, en particulier Bayer, Hoechst et BASF. Aujourd’hui, chacune des trois « filles » de l’IG Farben est vingt ou trente fois plus grande que l’IG Farben était à son apogée en 1944, dernière année de la Seconde Guerre mondiale.

Voilà quelques éléments qui donnent à réfléchir sur la « mondialisation heureuse » et le gouvernement mondial de fait des grandes firmes multinationales.

Attention : beaucoup de ces informations proviennent de la fondation d'un personnage controversé, le médecin allemand Rath. Si vous avez d'autres informations confirmant ou infirmant celles-ci, elles seront les bienvenues.

Sources :

 https://www.terresacree.org/bayer.htm

http://www4.dr-rath-foundation.org/PHARMACEUTICAL_BUSINESS/history_of_the_pharmaceutical_industry.htm#experiments

http://www4.dr-rath-foundation.org/Books/paging.php?sdir=the%20crime%20and%20punishment%20of%20i.g.%20farben&dir=the%20crime%20and%20punishment%20of%20i.g.%20farben&start=0&page_nums=1%29#=eng

http://chr-chomant-editeur.42stores.com/product/Lettres-de-l-entreprise-Bayer-au-camp-d-Auschwitz-sur-l-achat-de-femmes-pour-experimentations-chimiques

http://www.cbgnetwork.org/163.html
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article152015

commentaires

SYRIE. Hama: les terroristes attaquent la base aérienne de la ville avec un BM-21 Grad

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

SYRIE. Hama: les terroristes attaquent la base aérienne de la ville avec un BM-21 Grad

HAMA, Syrie (13h10) – Alors que Alep-Est est sur le point de tomber comme un fruit pourri mûr, il va falloir ensuite s’occuper de Hama. Le groupe terroriste Jaish Al-Nasr a bombardé à nouveau la base aérienne de Hama à l’aide de lance-roquettes multiples de 122 millimètres, le BM-21 Grad, de fabrication russe.

Cette puissance arme, a la particularité de tirer 40 missiles simultanément. Sur les réseaux sociaux, les terroristes se sont vantés de leur exploit.

commentaires

FRAPPES RUSSES. Syrie (Alep): plus de 18 000 civils s’échappent et près de 700 combattants se rendent

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

FRAPPES RUSSES. Syrie (Alep): plus de 18 000 civils s’échappent et près de 700 combattants se rendent

ALEP, Syrie (20h45) – Au cours de la semaine écoulée, plus de 18 000 résidents se sont échappés de l’est d’Alep pour chercher la sécurité dans les quartiers conservés par le gouvernement, à l’Ouest. Mais ça, vous ne le lirez nulle part. Compréhensible.

Aussi, près de 700 combattants rebelles se sont rendus à l’Armée arabe syrienne, selon le ministère russe de la Défense. Des milliers d’autres, des combattants, ont fui ou sont détenus par les Forces kurdes au district de Sheikh Maqsoud.

C’est la réalité du terrain.

commentaires

Entretien avec le Général Didier Tauzin, l’un des candidats à la présidentielle censuré par la presse

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Entretien avec le Général Didier Tauzin, l’un des candidats à la présidentielle censuré par la presse

VIDEO  :  https://vimeo.com/193516116

 

Le Général Didier Tauzin est interviewé par Armel Joubert des Ouches

 
Depuis des mois on ne parle que de François Fillon, de Juppé, de Sarkozy… Alors que la désinformation bat son plein, alors que les médias tels TF1, BFMTV, France 2, RTL, France Info ou Europe 1 choisissent d’orienter le vote des Français en ne focalisant leur attention que sur les candidats du système, reinformation.tv a choisi au contraire de parler de ceux dont on ne parle jamais. Un exemple ? Le Général Didier Tauzin. Agé de 66 ans, le Général Tauzin a décidé de se présenter à l’élection présidentielle de mai 2017. Pourquoi ? Parce qu’en 2013 lors des manifestations contre « le mariage pour tous », « on a commencé à entendre parler en France, de possible guerre civile ».
 

Les mécanismes de la guerre civile se mettent en place

 
« Il y a une seule chose pire que la guerre, c’est la guerre civile. La guerre civile coupe les familles en deux, les nations en deux… ». Ancien patron du prestigieux Rpima, le Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine, le Général Didier Tauzin sait de quoi il parle. En tant que soldat, il a en effet connu quatre guerres civiles : le Liban, la Somalie, le Rwanda et la Yougoslavie.
 

« Les partis ? Une dictature sur la vie politique française » nous déclare le Général, candidat à la présidentielle censuré par les médias

 
« On ne peut plus rien faire en dehors des partis politiques ». Le Général Tauzin affirme que les partis, ensemble, ont installé une dictature sur la vie politique française. Sur un plan géopolitique, Didier Tauzin, catholique, estime que « la vraie source de nos problèmes, ça n’est pas Daech, ce n’est pas l’Europe, la vraie source du problème, elle est chez nous » ajoutant qu’il existe « une véritable collusion entre certains médias, certains partis, certaines banques. C’est l’une des raisons du silence qui m’entoure… »
 

« Je sais ce que c’est que de commander »

 
« J’ai une vie professionnelle derrière moi. Contrairement à un Dupont-Aignan, un Asselineau, une Marine Le Pen. J’ai risqué autre chose que l’argent du contribuable. Je me suis fais tiré dessus, j’ai ramené certains de « mes garçons » entre quatre planches malheureusement… ». Le Général Tauzin juge consternant le fait que ceux qui accèdent ou qui cherchent à accéder au pouvoir « n’aient jamais eu de véritables responsabilités ».
 
Dans cet entretien qu’il accorde à Armel Joubert des Ouches, correspondant pour reinformation.tv, Didier Tauzin affirme enfin que « la France ne possède plus de politique, ni en matière économique, ni en matière sociale, ni même en matière sécurité intérieure. Il y a forcément des gens qui complotent contre notre pays ».

 

commentaires

Obama vante son bilan économique – mais en général, les Américains et les Etats-Unis sont plus mal lotis qu’il y a huit ans

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Obama vante son bilan économique – mais en général, les Américains et les Etats-Unis sont plus mal lotis qu’il y a huit ans

S’exprimant lors d’une conférence de presse en Grèce une semaine à peine après la défaite aux élections présidentielles des Démocrates, Barack Obama a assuré que les Américains estiment qu’il s’est « plutôt bien débrouillé » en tant que président des Etats-Unis. Le pays « est indiscutablement en meilleure forme » grâce à lui, et même ceux qui ont élu Trump « sont mieux lotis, pour la plupart, que lorsque j’ai pris mes fonctions », a-t-il assuré.Breitbart s’est intéressé de manière plus précise à ce bon bilan économique vanté par Obama. Les Américains appellent cela un « reality check » : une vérification par rapport à la réalité.
 
Pour cela, la source qui a ouvertement soutenu Donald Trump a pris en compte huit facteurs habituellement retenus aux Etats-Unis comme indicateurs de la santé économique : la dette fédérale, la croissance annuelle du PIB, le taux de chômage, le taux de participation à la force de travail, le revenu annuel médian, le taux de propriété du domicile principal, le coût des soins et le recours à des bons alimentaires.
 

Quand Obama vante son bilan économique, Breitbart veille au grain

 
Pour six facteurs sur huit, les Etats-Unis ont en réalité sensiblement régressé depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama en janvier 2009.
 
Et pour les deux autres, le taux de chômage et le revenu annuel médian, les meilleurs chiffres s’assortissent de quelques mises en garde. Ainsi, si le taux officiel de chômage a baissé pendant les présidences d’Obama, on note une montée spectaculaire du nombre de personnes qui ne participent pas à la force de travail. Pour ce qui est du revenu médian des foyers, il est plutôt stagnant en valeur constante.
 
Voici les « mesures » relevées par Breitbart :
 
1. La dette fédérale a doublé, passant de près de 1.000 milliards de dollars à la fin de l’année fiscale 2008 à 1.995 milliards au 30 septembre 2016 : l’augmentation correspond à la totalité de la dette accumulée entre 1789 et 2008.
 
2. La croissance sous Obama est la pire depuis le président Hoover : la croissance du PIB n’a jamais dépassé les 3 % comme sous les précédents présidents, atteignant son plus haut chiffre de 2,6 % en 2015. A l’aune européenne, il est vrai que cela ne paraît pas si mal. Mais l’Europe subit un socialisme qui est encore pire que celui des États-Unis.
 

Le chômage baisse aux Etats-Unis, mais pas le nombre d’Américains sans emploi

 
3. Le chômage est passé de 7,6 % en janvier 2009 à 4,9 % en octobre 2016. Le nombre des personnes employées a augmenté de 9,8 millions et le nombre de personnes sans emploi a diminué de 3,8 millions. Mais dans le même temps, le nombre d’Américains absents de la force de travail a progressé de 13,5 millions, tandis que le nombre d’habitants « civils non institutionnels » des Etats-Unis – les personnes de 16 ans ou plus vivant sur le territoire américain mais non retenues dans des institutions pénales, des asiles psychiatriques ou des demeures pour personnes âgées – a progressé de 19,8 millions. Si le pourcentage de chômeurs baisse, le nombre absolu de chômeurs reste à peu près inchangé à 7,9 millions de personnes.
 
4. La participation à la force de travail est passée de 65,8 % en février 2009 à 62,8 % en octobre 2016 : il s’agit des personnes de plus de 16 ans au travail ou en recherche active d’emploi.
 
5. Le revenu médian des foyers est passé de 50.000 dollars environ par an janvier 2009 à 57.616 en septembre 2016. Corrigé par rapport à l’indice des prix à la consommation, le montant de ce revenu en 2009 correspond à un pouvoir d’achat de 57.500 dollars actuels. C’est un peu moins qu’en janvier 2008 (- 1,5 %) mais nettement plus qu’en août 2011.
 
6. Le pourcentage des propriétaires de leur résidence principale a chuté, passant de 67,3 % au premier trimestre de 2009 à 63,5 % au troisième trimestre de 2016, selon le Bureau américain du recensement.
 

Si les Américains avaient été moins mal lotis avec Obama, ils auraient voté Clinton 

!
 
7. Le coût des assurances santé, qu’il s’agisse de plans mis en place par les employeurs ou de l’Obamacare, a progressé de manière significative entre 2009 et 2016. En 2008, de coût moyen d’un plan pour une famille revenait à 12.680 dollars, dont à peu près le tiers à la charge des employés, soit 3.354 dollars. En 2016, le coût moyen est passé à 18.142 dollars par an, avec une plus forte proportion payée par les employés qui déboursent en moyenne 5.277 dollars par an et par famille.
 
Quant à l’Obamacare, le prix de ses primes devrait progresser de 22 % en moyenne en 2017 alors que les assureurs augmentent les prix et tentent de se désengager d’un marché plus coûteux qu’ils ne l’avaient imaginé.
 
8. Le nombre de personnes recevant des bons alimentaires est passé de 32 millions en janvier 2009 à 43,6 millions en août 2016, après avoir connu un pic à 47,8 millions en décembre 2012, alors même que selon le gouvernement la récession a pris fin en 2009.
 
Dire que les Américains sont globalement mieux lotis ne résiste pas à l’analyse ; d’ailleurs, note Breitbart, si cela avait vraiment été le cas Clinton serait probablement la présidente-élue.

commentaires

L’instabilité s’accroît, les élites mondialistes s’enterrent dans des bunkers

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

L’instabilité s’accroît, les élites mondialistes s’enterrent dans des bunkers

Ils ont peur du monde qu’ils ont eux-mêmes conçu. Ces élites hors-sol, archi-fortunées et suspendues entre les cinq continents pour leurs affaires gargantuesques, ont décidé de… s’enterrer. Angoisse existentielle devant leur univers matérialiste ? Informations confidentiellesprédisant une catastrophe imminente ? Panique après l’élection de leur épouvantail, Donald Trump ? Les chroniqueurs américains s’interrogent sur cette mode, chez les super-riches, de construire des bunkers de survie à tours de bras.
 
Le Hollywood Reporter a publié un article intitulé « Panique et angoisse déclenchent une ruée sur les construction de bunkers de luxe pour les super-riches ». Ce magazine fondé en 1930 s’adresse à la crème de l’industrie du cinéma de Californie. On y lit : « Vainqueurs des Oscars, stars du sport et Bill Gates en personne font construire de fastueux bunkers. » Ces élus du globalisme sécularisé ont peur.
 
Sur Google, les recherches à partir du seul mot anglais « prepper » (survivaliste) affichent plus de 6 millions de liens. Des sites partagent des informations sur des produits conçus pour la survie dans toutes les hypothèses apocalyptiques. Les bunkers de survie sont un de leurs produits-phares.
 
Le site Pennlive indique que le coût d’un bunker souterrain renforcé en béton armé de quelque 750 mètres-carrés s’élève à 30.000 dollars pour un souterrain bas de gamme, à 60.000 dollars pour la même surface dotée d’équipements de confort tels que la ventilation mécanique, la salle de bains, la cuisine et plusieurs pièces. Certains bunkers de luxe ont atteint le prix de plusieurs millions de dollars.
 

L’élection de Trump fait peur aux élites mondialistes

 
Pour le site Infowars.com, cet engouement pourrait être accéléré par l’élection de Donald Trump. « Il y a des dizaines de millions d’Américains qui se félicitent que Donald Trump ait gagné l’élection, et pourtant l’élite construit fébrilement des bunkers de luxe à un rythme qu’on n’avait jamais connu », écrit son chroniqueur Michael Snyders. Ces membres de l’oligarchie « sont-ils plus prévoyants que nous ou sont-ils simplement paranoïaques ? », s’interroge-t-il.
 
Le Houston Chronicle rapporte le projet, à 80 km de Dallas, d’un village survivaliste de luxe incluant équipements sportifs, terrain de polo et clubhouse. S’y ajoutent une serre, un système de purification de l’air, des abris souterrains et « un coffre d’ADN ». Au Royaume-Uni, leDaily Mirror relate qu’une compagnie américaine propose pour 1,5 millions de dollars des « vaisseaux de protection » contre des radiations et les virus tueurs.
 

Terrorisme et instabilité : les riches quittent les villes et préparent des bunkers

 
Dans le même ordre d’idées, le site WND a constaté que les plus riches, inquiets pour leur sécurité, « quittent discrètement les grandes villes ». Même le site américain de gauche Daily Beast avoue que les élites européennes embauchent de plus en plus souvent des gardes du corps face à l’envolée des crimes de masse, des attaques terroristes et des tensions raciales. Des menaces dont elles sont largement responsables après des décennies de globalisme. Pour ce site notoirement multiculturaliste, qui cite des experts, l’arrivée d’un flot d’immigrés musulmans en Europe a transformé des régions jadis prospères en zones dangereuses. Le très « bobo » XIe arrondissement parisien, dont les terrasses et le Bataclan ont été ensanglantés par les islamo-terroristes en novembre 2015, en sait quelque chose.
 

Le pasteur Carl Gallup pointe l’immigration, le terrorisme, les politiciens et les médias

 
Pour le pasteur conservateur Carl Gallup, auteur de « Soyez prêts », « les riches s’inquiètent de plus en plus d’un monde dangereux et potentiellement instables » : « Le terrorisme intérieur, l’accroissement des populations étrangères illégales, l’afflux de réfugiés musulmans, les tensions raciales croissantes, les embuscades contre des policiers, les lois bafouées par l’élite politicienne et l’effondrement presque total de la confiance accordée aux médias : tout cela a créé un cynisme et une perte de confiance généralisés ». Il ajoute : « Les plus riches disposent de relais efficaces auprès des informateurs crédibles et des prévisionnistes, et la plupart d’entre eux ont les moyens de se protéger immédiatement. »
 
C’est ainsi que sur les segments les plus élevés du marché de la protection physique, peuplé d’acteurs, d’athlètes et de politiciens qui exigent le plus strict anonymat, les ventes ont crû de 700 % sur un an en 2016. « Chaque fois que la situation politique se complique, nous constatons un pic dans nos ventes ; cette élection (présidentielle) ayant été très agitée, nous nous préparons à une hausse encore plus forte », explique Brad Robertson, cadre chez un constructeur de bunkers dont le catalogue commence à 39.000 dollars et grimpe jusqu’à 8,35 millions de dollars, voire plus. Pour information, un abri pour douze chevaux est facturé 98.500 dollars.
 

Bill Gates, des bunkers sous chaque résidence

 
Interrogé par le site WND, Mike Peters, propriétaire d’Ultimate Bunkers, dans l’Utah, qui construit des versions grand standing, dit que « les clients demandent du luxe pour vivre en souterrain parce qu’ils pensent que l’avenir est sombre ». Il ajoute que « tous les gens avec lesquels (il a) parlé pensent que nous sommes perdus, quel que soit le président élu ». Robert Vicino, fondateur de Del Mar, en Californie, qui construit des bunkers collectifs en Indiana (et qui prépare des bunkers protégeant contre des submersions côtières), explique : « Bill Gates dispose d’énormes bunkers sous chacune de ses résidences, à Rancho Santa Fe et Washington. Son chef de sécurité nous a contactés voici quelques années. Pour ces multimilliardaires, quelques millions de dollars ne valent pas grand-chose. C’est simplement une nouvelle forme d’assurance. »

commentaires

Un officier du renseignement allemand soupçonné de préparer un attentat à la bombe

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Le siège de l’Office de protection de la Constitution, responsable du renseignement intérieur en Allemagne, à Cologne.

Le siège de l’Office de protection de la Constitution, responsable du renseignement intérieur en Allemagne, à Cologne.

Lieu ? Le QG de l’agence à Cologne. Motivation ? Islamiste. L’agent de 51 ans, converti à l’islam il y a deux ans, a fait une « confession partielle » selon Der Spiegel. Il a été arrêté.
 
Son rôle aurait consisté à essayer de transmettre des informations sensibles à des terroristespotentiels.
 
Par ailleurs, il est accusé d’avoir fait des « remarques islamistes » en ligne sous un nom d’emprunt, au cours de « chats » en ligne pendant lesquels il a également publié des informations internes.
 
Son travail à l’agence du renseignement intérieur consistait à… recueillir des informations sur des extrémistes islamistes.

commentaires

Emma Morano, doyenne de l’humanité, ne jure que par les œufs crus

Publié le 30 Novembre 2016 par France Révolution

Emma Morano, doyenne de l’humanité, ne jure que par les œufs crus

Emma Morano, 117 ans le mardi 29 novembre, est la dernière survivante connue du XIXe siècle et doyenne de l’humanité. Ici photographiée à Verbania, dans le nord de l’Italie.
L’Italienne a célébré son 117e anniversaire mardi, démentant tous les messages de santé et les recettes de longévité répétés par Big Brother.
 
Son médecin, Carlo Brava, confirme qu’elle a un régime déplorable : « Lorsque je l’ai connue elle mangeait trois œufs par jour : deux crus, un autre frit. Elle a un peu réduit l’allure aujourd’hui, ne mangeant plus que deux œufs certains jours parce qu’elle dit que trois, ça peut faire un peu trop. Elle n’a jamais mangé beaucoup de fruits ou de légumes. Sa caractéristique, c’est qu’elle a toujours mangé la même chose, tous les jours, chaque semaine, chaque mois et chaque année. »

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>