Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

La radicalisation musulmane pourquoi il faut la combattre !

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

La radicalisation musulmane pourquoi il faut la combattre !

Elle attendait une réponse, elle l'a eue !

ça se passe aux USA.

En France nous devons avoir le même discourt de fermeté.

Prenez 3 minutes et vous comprendrez !

VIDEO:

https://www.youtube.com/embed/28d04OHyhwU

commentaires

La Loi El Komri au service de l'islam

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

La Loi El Komri au service de l'islam

La Loi El Komri... qu'elle connerie !!!

(Et oui, lisez bien, et après, gardez vos nerfs ou vos illusions, ou les deux !)

IMPORTANT :

PRENEZ LE TEMPS DE LIRE CE QUE NOUS RESERVE "aussi" LE PROJET DE LOI DE Mme KHOMRI
Bon courage aux patrons, entrepreneurs, DRH, commerçants... qui devront planchersur la couleur, la longueur des tapis de prière, installés dans des salles réservées par sexe - aux prières et ablutions -
Durant le temps des prières et la période Ramadan qui va travailler ?...ceux qui ne sont pas musulmans ?
Dans les casernes, à l’hôpital, chez les pompiers, les policiers, les commerçants.....hommes et femmes seront rigoureusement séparés...

Au secours la folie à lier nous rattrape....

Information vérifiée et vérifiable :

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2016/02/17/31007-20160217ARTFIG00342-communautarisme-tpe-fragilisees-les-dangers-du-projet-de-loi-el-khomri.php

On nous endort en contestant des articles de cette proposition de loi et SURTOUT on ne parle pas de l'article 1er, Cheval de Troie du Communautarisme voulu par El Khomri et les siens, et toléré comme un gage vis à vis de cette communauté dans l'espoir de s’attirer la faveur de millions d’électeurs qui compenseraient la déroute du parti socialiste...

Premier article : « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

Personne n’en parle, pourtant si ce projet aboutissait tel que présenté aujourd’hui, les dérives communautaires deviendraient une réalité ancrée sur laquelle il seraient impossible de revenir sans un coup de force douloureux pour les français.

Aujourd'hui déjà, nos tribunaux sont encombrés de dossiers surréalistes "d'islamophobie" évidemment "raciste" !

Dans la pratique, sans même aborder la création de salles de prières musulmanes au sein des entreprises françaises, c’est par jour, environ une heure de temps de travail rémunéré qui pourrait être dédiée au culte d’ “Allah Akbar”.

En effet, l’islam impose à ses adeptes au moins cinq prières à des moments de la journée bien précis en fonction de la course du soleil.

L’une en pleine nuit et l’autre à l’aube peuvent être faites chez soi.

Il en reste trois en entreprise : à la mi-journée, l’après-midi et au coucher du soleil.

En hiver où les jours sont plus courts, ce sont 4 prières qui interrompent le travail pour lequel l’islamiste serait payé par l’entreprise.

“L’heure, c’est l’heure” serinent les aficionados de cette gymnastique mahométane*.

Ajouté au ramadan avec son impact négatif sur l’organisation de l’entreprise, on comprend sans mal la prudence de ces recruteurs responsables qui refuseront d’hypothéquer la performance collective au profit d’une croyance individuelle et tyrannique.

En matière d’employabilité, cette clause “religieuse” grotesque dans une réforme qui prétend “favoriser l’embauche” est incontestablement le plus mauvais service à rendre aux musulmans pour acheter une paix illusoire avec une poignée de salafistes teigneux.

Faites suivre cette étonnante loi EL Khomri"à vos contacts

commentaires

Présidentielles de 2012 en image ou la France décadente !!!

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Présidentielles de 2012 en image ou la France décadente  !!!

Reconstitution en image de l'élection de François Hollande version humour ( A voir absolument )

VIDEO : https://youtu.be/T9FFny_XSTs

commentaires

Le lapsus de François Hollande sur Verdun - Le Petit Journal du 30/05/2016 , la bataille de Verdun !

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Le lapsus de François Hollande sur Verdun - Le Petit Journal du 30/05/2016 , la bataille de Verdun !
Le lapsus de François Hollande sur Verdun - Le Petit Journal du 30/05/2016 , la bataille de Verdun !

Il n'en manque jamais une notre flamby national.

Hé oui... France Révolution est toujours au TOP pour ce genre d'info.

VIDEO : https://youtu.be/EBfZ7jpGAKo

commentaires

Gaspillage alimentaire : Réfléchissez avant de jeter...

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Gaspillage alimentaire : Réfléchissez avant de jeter...

Une image choc vaut toujours mieux qu'un grand discourt ou des mois de matraquages médiatique.

Alors pour ce faire France Révolution a choisi cette affiche.

commentaires

Un satellite militaire français de télécommunications espionné par un engin « non identifié »

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Un satellite militaire français de télécommunications espionné par un engin « non identifié »

Si ses forces armées exploitent des satellites à de fins de communication et de renseignement, la France exclut toute militarisation de l’espace et oeuvre pour l’empêcher. Cette position a été d’ailleurs réaffirmée par le dernier Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale.

Pour autant, comme l’a souligné, lors d’une audition à l’Assemblée, le général Jean-Daniel Testé, qui est à la tête du Commandement interarmées de l’Espace, « si nous refusons toute militarisation de l’espace, nous ne sommes pas naïfs pour autant. » En effet, certains pays qui, officiellement, affirme être sur la même ligne que la France, ont en réalité une position ambigüe.

C’est le cas, par exemple, de la Chine. En janvier 2007, Pékin a détruit l’un de ses anciens satellites avec un missile lancé depuis son territoire. « Ce tir a été à l’origine de la plus pollution de l’histoire spatiale en termes de production de débris (3.000 total, qui, en se fragmentant, sont maintenant plus de 9.000), a expliqué le général Testé.

« L’Inde a créé un centre de commandement de la défense spatiale. De leur côté, les Russes et les Chinois déploient régulièrement des systèmes spatiaux dans l’espace, montrant que sa militarisation est une possibilité qu’il serait irresponsable d’écarter », a ensuite affirmé le général Testé.

Et cela d’autant plus que, par le passé, les États-Unis, avec leur concept de guerre des étoiles (IDS), mais aussi les Soviétiques (programme Istrebitel Sputnikov), eurent cette tentation… Mais, pour le moment, on n’en est pas encore là. En revanche, d’après les révélations faites par le général Testé, l’espionnage de satellites en orbite semble déjà une réalité,

« Utilisant occasionnellement un télescope mis à notre disposition par le CNES et par Airbus afin d’observer l’orbite géostationnaire, nous avons eu la surprise, en examinant des clichés de l’un de nos satellites de télécommunication Syracuse pris en 2011, 2013 et 2015, de découvrir qu’un autre objet, de plus petite taille, se trouvait à proximité – proximité spatiale, s’entend », a ainsi raconté le commandant interarmées de l’espace.

Pour rappel, Syracuse (SYstème de RAdioCommunication Utilisant un SatellitE) est le nom d’un programme français de satellites de télécommunications militaires, lesquels seront, à terme, remplacés par deux satellites COMSAT NG.

Quel était donc cet « autre objet » observé près d’un satellite de télécommunications français? Les services du général Testé l’ignorent. « Mais nous avons la certitude que les Russes, les Chinois et les Américains ont mis au point des systèmes destinés à aller observer et écouter au plus près les systèmes spatiaux d’autres pays, ce qui pose de graves questions en termes de sécurité », a-t-il dit.

Le cas de ce satellite Syracuse n’est pas isolé, à en croire le général Testé. « Au début de l’année 2015, la société Intelsat, qui met en œuvre des satellites de télécommunications, nous a alertés sur le fait qu’un satellite russe censé rester en position géostationnaire s’était mis à se déplacer pour balayer un large arc de cercle allant de l’océan Indien jusqu’au milieu de l’Atlantique, au mépris de tous les règlements internationaux », a-t-il révélé.

Or, Intelsat n’a pas apprécié de voir un engin se rapprocher dangereusement d’un de ses satellites. Et pour cause : « Le moindre problème avec un satellite de télécommunications, a souligné le général Testé, avoir des conséquences se chiffrant en millions d’euros. »

Que faisait donc ce satellite russe? A-t-il servi de relais à un autre engin d’observation? Possible… Mais ce n’est a priori pas l’hypothèse privilégiée…

« Il est intéressant de relever qu’à chaque fois que le satellite russe est arrivé à proximité d’un satellite occidental – qu’il soit américain, français ou britannique –, il a ralenti son mouvement, comme s’il procédait à des observations », a indiqué le général Testé. D’où l’idée qu’il pourrait « être utilisé pour une mission de renseignement portant sur les satellites d’autres pays. »

commentaires

Le successeur du Rafale ne sera pas « forcément » le fruit d’une coopération européenne

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Le successeur du Rafale ne sera pas « forcément » le fruit d’une coopération européenne

Parler de l’après-Rafale, c’est se projeter à long-terme. Mais, il n’est pas interdit d’y réfléchir et d’imaginer des concepts futurs, comme c’est d’ailleurs le cas aux États-Unis, où plusieurs constructeurs ont présenté des concepts. Quelles seront les technologies arrivées à maturité dans 20 ou 30 ans? Et pour quelles capacités? Pour quels emplois?

Une chose est acquise : développer un nouvel appareil coûtera cher, sauf à faire mentir la loi de Norman Augustine. L’ancien dirigeant de Lockheed-Martin avait en effet affirmé qu’en « extrapolant le budget de la défense selon les tendances de ce siècle, on découvre qu’en 2054 la courbe du coût d’un avion rejoindra celle du budget » et que, par conséquent, « au rythme actuel, le budget de la défense entier ne permettra d’acheter [en 2054] qu’un seul avion tactique. »

Aussi, pour ce qui concerne le Vieux Continent, un avion de chasse des années 2040/2050, qui opérera vraisemblablement aux côtés de drones furtifs pour former un système de combat aérien, pourrait être le fruit d’une collaboration européenne. Encore faut-il que les Européens se mettent d’accord.

« L’avion de combat du futur ne sera européen que si les Européens s’entendent sur un besoin opérationnel commun. Il faut tirer les leçons de quinze ans d’échec dans la défense européenne. Sans besoin stratégique commun, il ne peut y avoir de programme défini à Bruxelles. Inutile de répéter les erreurs du passé », a expliqué Éric Trappier, le Pdg de Dassault Aviation.

Et justement, la définition de ces besoins stratégiques (et opérationnels) communs s’avère toujours compliquée à trouver. Alors qu’il lui était demandé si le Rafale était le « dernier projet franco-français », M. Trappier a répondu : « pas forcément ».

Et d’ajouter : « Arrêtons ce fantasme : Dassault et la France n’ont pas conçu le Rafale seuls contre tous les autres pays » car, « à la base, il y a de vraies différences de besoins opérationnels. » Et le fait est : il fallait à la France un avion capable de mener des missions nucléaires et d’être mis en oeuvre depuis un porte-avions. Aussi, il sera compliqué de mettre tout le monde d’accord pour développer, au niveau européen, un nouvel appareil.

Au passage, M. Trappier a estimé que la « préférence européenne est un concept sans effet » car de nombreux pays européens « préfèrent acheter américain, quand bien même cela ne leur donne aucun accès aux codes sources. » Et de citer le cas des Pays-Bas : « Lors de l’appel d’offres lancé (…) dans les années 2000, nous aurions pu donner nos Rafale, cela n’aurait rien changé à la volonté du gouvernement hollandais de s’équiper de chasseurs américains, afin de se mettre à l’abri du parapluie américain, l’Otan. »

Photo : Concept du MD-750, projet de Dassault Aviation dans les années 1970

commentaires

Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle

Après l’orage aussi inattendu qu’impressionnant samedi, la ville de Saint-Nazaire va déposer un dossier pour être classée en état de catastrophe naturelle. Ce lundi, les Nazairiens font la queue devant les compagnies d’assurance.

Ce lundi, à Saint-Nazaire, on fait non seulement la queue dans les stations-service mais aussi devant les agences des compagnies d’assurance… Il n’y a pas eu de blessé à déplorer, fort heureusement, mais le bilan économique de l’orage violent et impressionnant survenu samedi en fin de journée s’annonce lourd même s’il est impossible à préciser pour l’instant. La Ville de Saint-Nazaire annonce la fermeture de plusieurs sites « du fait de l’importance des dégâts constatés ». Il s’agit du Carrefour des solidarités et de la crèche Les Petits Clowns. Le Salon République et la Salle Jacques-Brel ont également subi des dégâts importants. Un état des lieux est en cours. La toiture de l’école Gambetta a aussi été endommagée mais l’établissement, sécurisé, est ouvert ce lundi.

Le maire David Samzun a annoncé dès dimanche qu’il allait déposer un dossier auprès de services de l’Etat afin que Saint-Nazaire soit classée en état de catastrophe naturelle. « Le bilan qui permettra de constituer ce dossier est en cours » précise la municipalité.

Depuis samedi 17h, les pompiers sont intervenus à 800 reprises sur le département dont 400 fois environ dans le secteur de Saint-Nazaire. Après les orages de samedi, les fortes pluies de dimanche engendrent des coupures de routes principalement dans le Sud Loire, à Saint-Etienne-de-Mer-Morte (D63), Paulx (D263), Le Loroux-Bottereau (D105 et D307), et La Chapelle-Heuline (D7) . A Saint-Même-Le-Tenu, il est tombé 97 mm de pluie ce dimanche, soit davantage que sur un mois entier !

Ci-dessous, la file d'attente ce lundi devant une compagnie d'assurances.

Orages de grêle : Saint-Nazaire demande son classement en état de catastrophe naturelle
commentaires

A Paris, le square Saint-Ambroise prend le nom de square des moines de Tibhirine

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

A Paris, le square Saint-Ambroise prend le nom de square des moines de Tibhirine

La ville de Paris a tenu à rendre hommage lundi aux sept moines de Tibhirine enlevés puis assassinés en 1996, en inaugurant un jardin en leur mémoire. Le square Saint-Ambroise (XIe arrondissement) a ainsi été débaptisé pour prendre, à quelques jours du vingtième anniversaire de leur mort, le nom sous lequel on connaît les sept moines assassinés. Selon les organisateurs, il s’agit de rendre ainsi hommage au « message d’amitié, d’ouverture et de dialogue » avec les musulmans, porté, nous dit-on, par ces religieux.

Enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, au monastère Notre-Dame de l’Atlas, les sept frères de l’ordre cistercien de la stricte observance avaient été déclarés morts par le Groupe islamique armé, le 23 mai. Leurs têtes avaient été retrouvées le 30 mai suivant.


C’est donc vingt ans après cet assassinat que le maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé d’inaugurer, en présence de proches des moines disparus et de représentants des différentes religions, ce jardin, à l’issue d’une messe célébrée dans l’église Saint-Ambroise – qui, elle, n’a pas changé de nom…

En dévoilant, ce lundi, une plaque au nom des moines de Tibhirine, Anne Hidalgo, en présence de Mgr de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, du grand-rabbin de France Haim Korsia, d’Hubert de Chergé, frère du prieur de Tibhirine assassiné, et de nombreuses personnalités, a tenu à souligner, en une flamboyante déclaration maçonnique, que « les valeurs de tolérance, de fraternité » que les moines ont défendues, devaient être réaffirmées « avec intransigeance ». « Elles sont parties intégrantes de l’humanisme que les spiritualités religieuses ou laïcs ont en partage, a-t-elle poursuivi. C’est le chemin où ils nous ont précédés et où nous nous efforcerons de les suivre, avec le courage, la constance, l’humilité que nous avons appris d’eux. »

On ne sait pas exactement comment Anne Hidalgo passe de l’intransigeance à l’humilité. On ne sait pas non plus quelles sont ces valeurs de tolérance et de fraternité qui serait portées à la fois par les laïcs républicains et les religieux quand les premiers ont décapités si facilement les seconds pour en imposer une interprétation qui, il y a deux cents ans, était très clairement perçue comme incompatible, de part et d’autre, avec l’Eglise.


Qu’importe, puisque le P. Augustin Deneck, curé de Saint-Ambroise, se félicite de ce que « ces hommes de Dieu, qui avaient choisi de rester dans le pays malgré la guerre et fait don de leur vie pour la paix et le peuple algérien, ont toujours promu la rencontre et la fraternité avec les musulmans. Ils ont incarné l’amitié, l’ouverture et le dialogue comme une réponse aux drames que vit aujourd’hui notre société ».

Qu’importe, puisque, aujourd’hui, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, souligne ce bel hommage rendu à « des hommes profondément ancrés dans leur foi ».

Mais quelle foi ? Celle d’un Christian de Chergé, cistercien de la « stricte observance », qui voyait dans le coran le Verbe fait Livre ? Ou celle de saint Ambroise qui défendit avec une telle intransigeance le catholicisme contre l’arianisme qu’il fut élu évêque par acclamation alors qu’il n’était pas même encore baptisé ?

La réponse est dans cette cérémonie parisienne. Elle est aussi dans cette procédure de béatification dont on n’arrive pas à voir ce qu’elle viendra sanctionner. Le P. de Chergé, resté en Algérie, contre l’avis de son père, le général Guy de Chergé, sanctionné par De Gaulle après le putsch, et qui lui écrira : « Relis l’Evangile… Pourquoi vas-tu t’enterrer là-bas ? », peut difficilement passer pour un nouvel Ambroise ! La foi qu’il exprime est, au mieux, trop proche d’un relativisme sanctionné par l’Eglise, au point que d’aucuns, parmi les sectateurs du coran, ont pu proposer une lecture musulmane du testament qu’il a laissé…

commentaires

Les juifs américains constituent le groupe le plus favorable au « mariage » gay et à l’avortement

Publié le 31 Mai 2016 par Le diable rouge

Les juifs américains constituent le groupe le plus favorable au « mariage » gay et à l’avortement

Sur le plan des lois sociétales, les juifs américains constituent le groupe le plus libéral aux États-Unis, celui qui est le plus enclin à soutenir l’avortement et le « mariage » des couples de même sexe. Pour les droits gay comme pour l’euthanasie, en passant par le clonage animal, ils égalent ou dépassent les « sans religion » » dans leurs options contraires au droit naturel, faisant figure de groupe le plus « libertin », pour reprendre le terme utilisé parisraelnationalnews.com, le site internet d’Arutz Sheva, un site judaïque identifié comme « sioniste religieux » et basé en Israël.

Le sondage Gallup, publié jeudi dernier, relève le fort penchant gauchiste – les Américains diraient « libéral » – des juifs habitant aux Etats-Unis et se revendiquant de leur identité religieuse.


Cela fait longtemps, commente David Rosenberg, qu’« en tant que groupe, les juifs américains ont penché du côté du parti démocrate, une tendance persistante malgré la hausse de leurs revenus moyens ». « Ils gagnent leur vie comme des épiscopaliens, mais ils votent comme des Portoricains », commentait jadis le sociologue Milton Himmelfarb, cité par Rosenberg. En 2012, 69 % d’entre eux penchaient pour Obama, contre 30 % pour son adversaire républicain.

Plus encore que les personnes qui se déclarent comme n’appartenant à aucune religion, ce groupe juge moralement acceptable l’avortement et les relations homosexuelles : 76 % sont pour l’avortement, 85 % pour l’homosexualité active, contre 73 et 83 % respectivement chez les sans religion.

Pour l’avortement, seuls 38 % des catholiques, 33 % des protestants et 18 % des mormons sont d’accord pour dire qu’il ne pose aucun problème moral ; les sans religion sont 73 % à le penser.

Pour ce qui est de l’activité homosexuelle, si 83 % des sans religions la trouvent acceptable, ce pourcentage tombe à 28 % chez les mormons, 41 % chez les protestants et 62 % chez les catholiques. Le suicide assisté recueille 73 % d’opinions favorables chez les juifs, dépassés en cela par les sans religion (77 %) mais tout de même 47 % chez les catholiques, 43 % chez les protestants et 30 % chez les mormons.


L’activité sexuelle hors mariage ne pose pas de problème aux juifs américains, selon ce sondage : ils sont 83 % à le dire, à peine moins que les 88 % des sans religions qui sont du même avis. Parmi les chrétiens ou assimilés, les catholiques n’y voient aucun problème moral à 68 %, contre 50 % des protestants et 29 % des mormons.

Tout cela semble indiquer l’existence non pas de choix dictés par la religion mais le degré de fidélité à la doctrine et la pratique traditionnelle des religions chrétiennes et judaïques. Ou, pour parler plus clairement, le degré d’apostasie, plus manifeste encore chez les juifs et les catholiques que parmi d’autres croyants. Un large spectre de la société américaine se trouve d’accord pour rejeter la moralité traditionnelle commune à toute l’humanité et exprimée, avec le secours de Dieu, dans les Dix commandements au bénéfice de la civilisation judéo-chrétienne et qui se retrouve dans la loi naturelle imprimée par Dieu dans le cœur humain.

Quelle que soit leur religion affichée, on peut constater combien de juifs et de chrétiens américains aujourd’hui pensent, voire agissent comme si Dieu n’existait pas.

Les juifs américains constituent le groupe le plus favorable au « mariage » gay et à l’avortement
commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>