Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Manifestation pour la liberté vaccinale à Brest et à Nantes samedi 14 octobre

Publié le 12 Octobre 2017 par France Révolution

Manifestation pour la liberté vaccinale à Brest et à Nantes samedi 14 octobre

Le mouvement « en marche pour la liberté vaccinale » organise samedi 14 octobre des manifestations dans toute la France. En Bretagne, Nantes et Brest sont concernées.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, a décidé de rendre obligatoire onze vaccins pour les enfants, contre trois auparavant. Cette décision a soulevé des protestations jusque dans le camp présidentiel. Plusieurs parlementaires, dont des députés de La République en marche (LREM), ont demandé lundi un « moratoire » avant d’étendre les obligations vaccinales pour les jeunes enfants.

Dans ce contexte, l’association « En marche pour la liberté vaccinale » a annoncé un « Grand Rassemblement Citoyen » ce samedi 14 octobre. Les villes concernées sont : Arras, Brest, Caen, Grenoble, Le Mans, Marseille, Nancy, Nantes, Nice, Perpignan et Saint-Etienne.

Selon les dernières annonces de la ministre – qui a longtemps été rémunérée par des laboratoires pharmaceutiques en tant qu’experte – les enfants nés à partir du 01/01/18 devront recevoir les 11 vaccins du calendrier vaccinal pour pouvoir prétendre entrer en collectivité (crèche, école). Toutefois, comme nous l’indiquions précédemment, les parents qui refuseraient de faire vacciner leurs enfants n’auraient pas de sanctions pénales.

En Marche pour la Liberté Vaccinale se présente comme «  un mouvement citoyen, indépendant et apolitique, et explique sa manifestation dans un communiqué :

« Nous reconnaissons l’utilité de devoir protéger une population de certaines maladies et le bien fondé de cette volonté dans notre société. En revanche, nous ne reconnaissons pas le droit au gouvernement de porter atteinte à nos libertés, et ce de manière unilatérale, sans débat et sans arguments clairs et documentés. La liberté de choix thérapeutique est un droit fondamental français et européen. Il est trop facile de diaboliser une partie de la population en la traitant d’anti-vaccins, alors que ce sont simplement des hommes et des femmes qui se posent des questions sur leurs droits, sur leur santé et celle de leurs enfants, ainsi que sur la façon dont ils sont informés sur des sujets aussi importants.

En Marche pour la Liberté Vaccinale est né en juin 2017. C’est un mouvement d’associations et de citoyens unis autour d’une conviction : les Français doivent être au cœur de leur choix de santé, et non soumis aux exigences des politiques. Notre pays a besoin d’une politique de santé publique véritablement efficace. C’est pourquoi nous pensons qu’il est indispensable de transformer notre politique vaccinale de manière profonde, innovante, concertée et transparente. Nous croyons que la mise en œuvre de solutions concernant les problèmes de sécurité des vaccins et la reconnaissance des victimes sont indissociables : renouer avec la confiance en adoptant une politique visant à réduire massivement le nombre d’accidents post-vaccinaux est une condition majeure de notre réussite de santé publique. Nous considérons qu’il faut en finir avec les conflits d’intérêts et tout faire pour que les citoyens soient mieux associés aux décisions qui les concernent. »

Au début du mois de septembre, une manifestation organisée à Paris avait mobilisé environ 300-400 personnes, signe que la mobilisation sur ce sujet est plus forte sur Internet et les réseaux sociaux que dans la rue. A voir désormais si la délocalisation en région mobilisera plus.

Commenter cet article