Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Voici comment économiser 50 milliards sur le budget de l’État en 2018 [Merci de transmettre cet article à Emmanuel Macron…]

Publié le 16 Septembre 2017 par France Révolution

Voici comment économiser 50 milliards sur le budget de l’État en 2018 [Merci de transmettre cet article à Emmanuel Macron…]

La nouvelle étude de Contribuables Associés vient de paraître. Elle est à lire sans tarder. La nouvelle équipe gouvernementale promet 20 milliards d’euros de réduction des dépenses pour l’ensemble des administrations publiques en 2018. C’est un bon début mais cela reste très insuffisant au regard de l’état des finances du pays. Il est possible de faire beaucoup mieux, comme l’explique Philippe Herlin. Dans cette étude claire et concise, Philippe Herlin démontre que de vastes économies sont aisément réalisables. Pour peu que nos dirigeants fassent preuve de courage politique…

L'objectif de cette étude consiste à identifier les coupes budgétaires réalisables dès le prochain budget de l’État, celui de 2018, sans déstabiliser l’économie, accroître la pauvreté ni rogner sur les fonctions régaliennes. Nous n’abordons pas les réformes structurelles, qui doivent, bien sûr, être mises en oeuvre, mais qui mettront plusieurs années avant de produire leurs effets. Il s’agit ici de baisses de dépenses immédiates permettant au nouveau gouvernement de se donner des marges de manœuvre significatives.

Nous arrivons au chiffre de 50 milliards d’euros d’économies, ce qui permet tout à la fois de réduire le déficit et d’offrir de conséquentes baisses d’impôts et de taxes, soit un vrai « choc fiscal » capable de relancer l’économie et la création d’emploi, ainsi que de restaurer la confiance et l’optimisme.

La « rigueur » est supportée depuis trop longtemps par les ménages et les entreprises. Au tour de l’État ! Avec cet effort important réalisé par les administrations dès 2018, et ces résultats concrets
sur la feuille de paie et dans le compte de résultat de l’État, c’est l’acceptabilité des réformes qui en sortira renforcée, pour qu’enfin la France retrouve une économie saine et dynamique. »

Philippe Herlin

Les cinq principaux postes d’économies réalisables en 2018 sur le budget de l’État

  1. aides_logementAides personnalisées au logement (APL) : – 15 milliards d’euros, sans léser les locataires
  2. transfert_collectivitesTransferts financiers de l’État aux collectivités territoriales : – 7 milliards d’euros
  3. regimes_speciaux_retraitesRégimes sociaux et de retraite : – 5 milliards d’euros caron n’a pas à payer une sur-retraite à tel ou tel
  4. changement_climatiqueLutte contre le changement climatique : – 3,8 milliards d’euros
  5. aides_emploisAides à l’emploi : – 3,5 milliards d’euros car ce n’est pas l’argent public qui créé l’emploi
Cette étude de Contribuables Associés détaille également les coupes budgétaires réalisables dans la politique de la ville, l’aide publique au développement, la politique de l’immigration, les DOM-TOM, le financement des associations, l’aide médicale d’État (AME)…
  • 50 milliards d’euros d’économies sont possibles dès 2018 sur le budget de l’État, sans tenir compte des réformes structurelles qui viendront ensuite.
  • On entend souvent des observateurs remarquer ou des députés déplorer qu’ils « reconduisent 95% du budget et décident sur seulement 5% ». Nous montrons ici que c’est faux, de larges économies sont possibles sans que les Français en pâtissent.
  • La situation du budget de l’État est catastrophique : pour 2016 son déficit a été de 30,5%, et non pas « proche de 3% du PIB » comme on l’entend trop souvent. Il est urgent d’agir.
  • Des économies sont possibles sans toucher aux fonctions régaliennes. L’État s’est arrogé des missions coûteuses dont la légitimité peut et doit être remise en cause.
  • Se donner des marges de manœuvres budgétaires importantes dès 2018 permet de commencer à réduire le déficit tout en baissant les impôts, de relancer l’économie et de restaurer la confiance. Il sera ensuite d’autant plus aisé d’enclencher les réformes structurelles.
Commenter cet article