Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Rennes et Saint-Brieuc : les faux mineurs isolés étrangers nourrissent la délinquance

Publié le 16 Septembre 2017 par France Révolution

Rennes et Saint-Brieuc : les faux mineurs isolés étrangers nourrissent la délinquance

Le lundi 11 septembre vers midi, un jeune homme de 19 ans, venu comme tant de faux mineurs isolés étrangers, du Maghreb, a été interpellé par la police alors qu’il essayait de faire disparaître une barrette de résine de cannabis. Extrait de sa cellule où il a été placé en garde-à-vue, il bouscule un policier, franchit le grillage et s’enfuit dans la vallée du Gouëdic, le tout avec une seule chaussure au pied.

Il a été retrouvé sous un arbre après avoir été pisté par des chiens de la compagnie de gendarmerie. Jugé en comparution immédiate pour détention de stupéfiant, violence envers un fonctionnaire de police et évasion, il a été condamné à six mois ferme et écroué à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc.

Un autre faux mineur isolé étranger, âgé d’une vingtaine d’années et qui se prétend irakien, a été jugé à Rennes mardi 12 septembre. Il avait volé un portable à un étudiant le 7 septembre dernier dans le centre-ville. Ses empreintes ont aussi permis de le confondre pour un cambriolage réalisé fin août. Le prévenu a affirmé ne se souvenir de rien à cause d’une grande quantité d’alcool bue, « un système de défense classique, qu’on retrouve dans d’autres affaires similaires jugées dans d’autres tribunaux bretons, depuis plusieurs semaines », selon un habitué du prétoire. Il a été condamné à six mois ferme et placé à la maison d’arrêt de Vezin, dont il ressortira bientôt pour répondre de son cambriolage, et d’un autre vol à la tire commis dans le vieux Rennes fin août.

Commenter cet article