Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

A Saint-Martin, une habitante sermonne Macron : «Je ne vais pas dire Monsieur le président» (VIDEO)

Publié le 13 Septembre 2017 par France Révolution

Le président Macron en visite dans l'île de Saint Martin le 12 septembre, allant à la rencontre des habitants

Le président Macron en visite dans l'île de Saint Martin le 12 septembre, allant à la rencontre des habitants

Une habitante a laissé s'exprimer sa colère face à Emmanuel Macron, en déplacement dans l'île de Saint-Martin dévastée par l'ouragan Irma, refusant notamment de l'appeler «Monsieur le président».

«Je ne vais pas dire Monsieur le président parce que je ne peux pas.» C'est par ces mots que Lila, habitante de Saint-Martin a accueilli le président Macron, venu sur l'île de Saint-Martin ; durement touchée par l'ouragan Irma.

Vous êtes sur une tour d'ivoire

Dans une vidéo diffusée sur Twitter le 13 septembre, elle laisse éclater son exaspération. «Pour moi vous êtes sur une tour d'ivoire et vous descendez de temps en temps», déclare cette habitante de Grand Case, un village du nord-est de l'île. «Et c'est pour ça que je veux que vous reveniez dans un an», martèle-t-elle, ajoutant que si la reconstruction est terminée dans six mois, elle l'appellera volontiers «Monsieur le président». Le chef de l'Etat lui a fait la promesse de revenir, au cours de cet échange tendu devant les caméras.

VIDEO  : https://twitter.com/i/web/status/907862010460766208

Emmanuel Macron a été accueilli par des réactions contrastées de la part des habitants de Saint-Martin, dès son arrivée à l'aéroport. Eprouvée par le cyclone le plus dévastateur depuis au moins 100 ans, l'île aura besoin d'au moins 1,2 milliard d'euros pour sa reconstruction, selon des avis de spécialistes. Les victimes sont portées au nombre de 11, et 2 000 des 35 000 habitants du segment français de l'île l'ont déjà quitté ces derniers jours, selon les autorités. 

Commenter cet article