Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Saint-Nazaire : attention aux cambriolages

Publié le 13 Juillet 2017 par France Révolution

Saint-Nazaire : attention aux cambriolages

Depuis quelques années, la moyenne est stable. Et elle tend à augmenter l’été : il y a un cambriolage par jour à Saint-Nazaire. Dans une grande partie des cas résolus, la police interpelle des auteurs mineurs, âgés parfois de 11 ans, et qui sont parfois issus des quartiers dits « sensibles » de l’agglomération.

« Et parfois non », persifle un policier nazairien. « On n’a pas le droit de le dire, mais les camps de populations itinérantes, comme on a à Trignac, nous donnent beaucoup de fil à retordre. Et pas seulement au niveau de la station essence toute proche », régulièrement victime de cambriolages, de vols et d’intrusions.

La police conseille d’installer alarmes et éclairages automatiques à détecteurs de présence, mettre des volets devant les porte-fenêtres, ranger les poubelles – les cambrioleurs grimpent dessus pour accéder au premier étage, renforcer portes et fenêtres, bref, se blinder. Et se surveiller mutuellement entre voisins pour se protéger en groupe.

Pendant ce temps la délinquance quotidienne continue. Trois jeunes du quartier sensible du Petit Caporal – issus d’une immigration extra-européenne récente – ont été interpellés début juillet sur une moto volée. La perquisition chez eux a permis de découvrir des produits de beauté venant du cambriolage du salon de coiffure de la place Henri Poincaré, survenu en janvier dernier. Le 9 juillet, c’est une voiture qui a été incendiée près du portail de l’école primaire de Saint-Malo de Guersac, vers 6h15. Un feu de poubelles a été allumé il y a quelques jours au même endroit.

Commenter cet article