Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Les terroristes de Paris et Bruxelles auraient caché des armes dans une école

Publié le 14 Juillet 2017 par France Révolution

Les terroristes de Paris et Bruxelles auraient caché des armes dans une école

Les terroristes derrière les attentats de Paris et Bruxelles ont probablement stocké leurs armes dans les locaux d'une école limbourgeoise. C'est ce qui ressort d'un document qu'a pu consulter Het Laatste Nieuws.

© photo news.
Traces d'effraction © photo news.
Les documents ont été trouvés dans l'ordinateur de Salah Abdeslam. © AFP.

C'est une carte dans l'ordinateur de Salah Abdeslam qui a conduit les enquêteurs sur place. Le plan mis au jour par les enquêteurs était tracé à la main. Il indique les bâtiments d'une école maternelle et primaire de Meulenberg, un quartier de Houthalen-Helchteren, également connu comme le "Molenbeek du Limbourg".

Des instructions rédigées en français et sur lesquelles on distingue notamment le nom "Saviostraat", qui correspond à une rue de Houthalen, ont mené les enquêteurs à un garage du domaine scolaire. Ils s'y sont rendus à deux reprises avec des chiens détecteurs d'explosifs. Les enquêteurs n'y ont découvert aucune arme mais ont été frappés par la présence d'un fil coupé et la trace d'un cambriolage. Cela laisse suggérer que les armes ont été déplacées et cachées ailleurs avant les attentats, comme l'indique la note de la Sûreté de l'Etat.

Cette note souligne également que l'ancien concierge du hall sportif situé à côté de l'école avait des liens avec les terroristes et plus précisément Mohamed Abrini, "l'homme au chapeau" qui a fui les attaques à Zaventem. Entretemps, le concierge serait mort en Syrie où il était parti rejoindre les rangs de l'EI. Parmi les armes jamais utilisées et qui sont toujours recherchées, il y aurait deux explosifs de type différents qui, réunis, auraient pu facilement provoquer une explosion accidentelle. Leur présence sur le terrain d'une école aurait pu avoir des conséquences désastreuses.

Sur ce plan, on distingue le centre sportif et l'école séparés par la Saviostraat indiquée sur le plan.© Google Map.

Commenter cet article