Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Le Mirage F1 servira de plastron aux pilotes de chasse américains

Publié le 12 Juillet 2017 par France Révolution

Le Mirage F1 servira de plastron aux pilotes de chasse américains

Cette vente sera loin de compenser les 850 millions d’euros que devra trouver le ministère des Armées pour satisfaire aux exigences de Bercy mais elle mettra quand même un peu de beurre dans les épinards.

Évoqué le mois dernier, ce dossier en effet de se concrétiser : la société américaine ATAC (Airborne Tactical Advantage Company), dont l’activité est de fournir des plastrons pour l’entraînement des pilotes de chasse américains, a en effet été retenue par la Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère la Défense (SIMMAD) pour acquérir 63 cellules d’avions Mirage F1 pour un montant de 21 millions d’euros.

Selon La Tribune, qui a livré cette information, le directeur de la SIMMAD, le général Philippe Roos, a notifié ce marché à ATAC le 4 juillet dernier. Les sociétés Draken International et Air USA étaient également sur les rangs.

Les Mirage F1 vendus étaient jusqu’alors conservés, sous cocon, par l’Élément Air Rattaché (EAR) de Châteaudun. Le dernier appareil a été retiré du service en juin 2014, avec la dissolution de l’escadron de reconnaissance 2/33 Savoie.

Le coût pour remettre en état de vol ces Mirage F1 est assez conséquent puisqu’il est question de 3 millions d’euros par appareil. Pour cela, ATACdevrait s’appuyer sur des entreprises européennes, dont Sabca, la filiale belge de Dassault Aviation, et le PME Secamic, le leader français des pièces de rechange et des équipements aéronautiques militaires.

Actuellement, ATAC dispose de 6 F-21 KFIR (une copie du Mirage III), de 11 MK-58 Hawker Hunter et de 2 L-39 Albatros. Autant dire qu’avec l’acquisition de ces Mirage F1, sa flotte prendra une autre envergure.

Reste à voir si le ministère des Armées a réalisé une bonne affaire, sachant qu’en 2016, l’Argentine fit part de son intérêt pour acquérir une douzaine de Mirage F1 pour environ 40 millions d’euros. Mais les finances de Buenos Aires n’étant pas au beau fixe, il vaut mieux suivre le principe du « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

Commenter cet article