Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Le général Pierre de Villiers restera chef d’état-major des armées jusqu’en juillet 2018

Publié le 12 Juillet 2017 par France Révolution

Le général Pierre de Villiers restera chef d’état-major des armées jusqu’en juillet 2018

La décision avait été prise il y a deux semaines mais elle vient d’êtreannoncée par le Journal Officiel de ce jour le général Pierre de Villiers, 60 ans, est maintenu dans ses fonctions de chef d’état-major des armées (CEMA) jusqu’au 31 juillet 2018.

Pourquoi avoir pris autant de temps pour confirmer une telle décision? S’agit-il de rassurer les militaires après que le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérard Darmanin, leur a annoncé qu’ils devraient trouver 850 millions d’euros pour financer les surcoûts des opérations extérieures?

Le général de Villiers, CEMA depuis février 2014, aura fort à faire sur les questions budgétaires, lui qui ne cesse de parler d’effort de guerre pour atteindre un budget de la défense d’un montant équivalent à 2% du PIB.

« Cet ‘effort de guerre’ est de la responsabilité du pays. En retour, comme nos anciens, nous nous devons d’entretenir et d’employer nos moyens à bon escient. Nous ne sommes pas ignorants des difficultés budgétaires du pays. Nous sommes, tout simplement des soldats, des marins et des aviateurs qui avons besoin d’équipements pour protéger, de munitions pour combattre, de soutien logistique pour durer, de personnels formés, entraînés et motivés pour gagner. Nous ne nous plaignons pas. Nous demandons seulement à avoir les moyens de nos responsabilités, au quotidien, bien sûr et, encore plus, au combat », avait plaidé le CEMA dans l’une de ses « Lettres à un jeune engagé ».

Au cours des 12 prochains mois, le général de Villiers aura la tâche de participer activement à la revue stratégique de défense qui vient d’être lancée sous la direction du député européen Arnaud Danjean et de préparer la prochaine Loi de programmation militaire qui en dcoulera. Nul doute qu’il saura faire valoir que « la logique du ‘toujours plus avec moins’, poussée au-delà de toute mesure, expose les soldats et conduit, tôt ou tard, à la défaite. »

Commenter cet article