Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

L’arrogance d’Emmanuel Macron

Publié le 2 Juillet 2017 par France Révolution

L’arrogance d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est un Président élu dans des conditions douteuses par un peuple qui a cédé à l’hypnose résultant d’une opération de communication bien montée.

Il ne serait jamais parvenu à ses fins sans plusieurs décennies de lessivage des cerveaux par la pensée hégémonique. Ses discours jusqu’á présent sont plats et vides, dans la lignée de ceux qu’il a prononcés pendant la campagne électorale. Ils ne peuvent être considérés comme libéraux économiquement que par des gens qui ignorent quasiment tout du libéralisme économique. Ils montrent une mansuétude aveugle envers le péril islamiste, une complaisance niaise et cuistre envers le fondamentalisme écologique, et des orientations cyniques et peu éthiques en politique étrangère.

Il a peuplé l’assemblée nationale de gens à sa botte, et s’y est livré ces derniers jours, par l’intermédiaire de quelques seconds couteaux, à des manoeuvres dignes d’une république finissante.

Même si je n’ai pas beaucoup d’estime pour les journalistes à la française, je dois ajouter a tout cela que l’exclusion des journalistes de la cour de l’Elysée à l’issue du premier Conseil des ministres a été à mes yeux une pratique de type autoritaire qui vient s’ajouter à la sélection par l’Elysée des journalistes autorisés à suivre un voyage officiel.

Avoir fait savoir qu’il n’y aurait pas d’interview du Président le 14 juillet parce que “la pensée du Président est trop complexe” relève d’une arrogance méprisante non seulement vis-à-vis des journalistes, mais vis-à-vis de la population française. Emmanuel Macron prend les Français pour des imbéciles et des demeurés. Cela lui a réussi jusqu’à présent, mais qu’il l’ait laissé entendre aussi ouvertement est sans précédents. Qu’il laisse entendre que sa pensée est “complexe” alors que ses propos sont souvent empreints d’un simplisme digne d’un mauvais élève de classe terminale est tout simplement ridicule.

Le ridicule se prolonge dans la photo officielle calquée sur celle d’un comédien jouant dans une série américaine. Emmanuel Macron aimerait apparemment être Kevin Spacey. La difference est que Kevin Spacey est comédien professionnel. Emmanuel Macron est un comédien amateur. Kevin Spacey n’est pas Président et n’a aucun pouvoir. Emmanuel Macron est Président et il a, hélas, du pouvoir. Un comédien amateur qui joue au Président et qui a du pouvoir est un homme potentiellement dangereux.

Je ne sais qui écrit le discours que le comédien amateur va lire devant le congrès lundi. Je ne puis juger du discours à l’avance. Je vois dans sa volonté de lire un discours devant le congrès un mélange de fantasme de comédien qui rêve d’Amérique sans être américain (le Président des Etats-Unis peut prononcer un discours devant le Congrès américain et Kevin Spacey pourrait en jouant le rôle de Président lire un discours devant le Congrès américain) et de viol mégalomaniaque des procédures. Le congrès en France est convoqué par le Président dans des circonstances exceptionnelle, pas en début de présidence, et surtout pas la veille du discours du Premier ministre devant le Parlement.

La mégalomanie était déjà là le jour du discours dans la cour du Louvre. Elle est là dans l’expression grotesque et boursouflée assimilant Macron à Jupiter, et mise en circulation par Macron lui-même. Comment des analystes politiques peuvent-ils disserter comme ils le font sur le nom de Jupiter et ne pas rire devant la façon dont Emmanuel Macron se prend au sérieux et gonfle de la boîte crânienne?

Je sais que l’arrogance d’Emmanuel Macron fait partie de ce qui plait chez lui à tant de Français

L’adolescence inachevée perçait sous la mégalomanie le jour de la poignée de main à Donald Trump.

Je ne sais pourquoi Emmanuel Macron a invité Donald Trump le 14 juillet après s’être comporté avec lui de manière débile. Sans doute pour se dire qu’il est l’égal d’un Président des Etats-Unis. Il aimerait bien avoir l’air, mais il ne fera qu’avoir l’air.

Je sais pourquoi Donald Trump a accepté l’invitation. Des soldats américains défileront sur les Champs Elysées, et les Français seront invités à se souvenir que les Etats-Unis sont intervenus de manière décisive pour mettre fin au suicide européen que fut la Première Guerre Mondiale et mettre fin à une boucherie qui n’avait que trop duré.

Les Etats-Unis ré-interviendront vingt sept années plus tard en France pour libérer le pays du national-socialisme allemand et du régime pétainiste. Ils en seront très mal remerciés par un certain Charles de Gaulle, qui s’efforcera de faire croire aux Français que la France s’est libérée toute seule.

Les Etats-Unis n’ont cessé depuis 1945 de veiller sur la liberté de l’Europe occidentale, qui s’est reconstruite grâce à eux. Ils ont, par la stratégie de Ronald Reagan, et grâce à la chute de l’empire soviétique, libéré l’Europe centrale du joug communiste.

Si le 14 juillet pouvait être un moment de gratitude française envers les Etats-Unis, la venue de Donald Trump ne sera pas inutile. Et si cela pouvait conduire les médias français à être plus respectueux envers le Président des Etats-Unis, ce serait mieux encore. Mais je ne rêve pas.

Je sais que l’arrogance d’Emmanuel Macron fait partie de ce qui plait chez lui à tant de Français.

PS Comme il sera sans doute question de la guerre en Syrie avant et pendant le 14 juillet, dois-je dire que la stratégie de Donald Trump vise à écraser l’Etat Islamique tout en évitant que l’Iran tire avantage de la situation, ce qui explique l’avertissement ferme adressé à Assad et, de fait, à la Russie.

Les Etats-Unis de Donald Trump sont alliés aux pays sunnites et a Israël et entendent endiguer l’Iran, et fixer des limites à Assad et Poutine.

La position de la France de Macron est peu claire: tout en contribuant à l’écrasement de l’Etat Islamique, la France s’est rapprochée d’Assad et des positions russes. Quelle que soit la position française dans les jours qui viennent, et même si elle devait évoluer, l’armée française reste une force d’appoint et, quelle que soit la valeur des soldats français, représente très peu par comparaison avec les forces militaires américaines.

Quand je lis des phrases disant que Macron fixe des lignes rouges à Assad et que Donald Trump adopte la même position, je me dis que l’arrogance d’Emmanuel Macron ne cesse de frapper.

Donald Trump adopte une position. Macron peut adopter une position identique ou une autre position. L’armée française sera seulement une force d’appoint, et Macron restera à la tête d’une petite puissance.

Macron devrait relire La Fontaine, et en particulier La grenouille et le boeuf. La grenouille “s’enfla si bien qu’elle creva”.

Commenter cet article