Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Edouard Philippe : le général de Villiers peut «bien entendu» rester chef d'état-major

Publié le 14 Juillet 2017 par France Révolution

Emmanuel Macron et le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, le 14 juillet aux Champs-Elysées.

Emmanuel Macron et le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, le 14 juillet aux Champs-Elysées.

Edouard Philippe a fait savoir que le général Pierre de Villiers pouvait «bien entendu» rester chef d'état major des armées, même après avoir été recadré par Emmanuel Macron pour avoir critiqué les restrictions budgétaires de la Défense.

Pierre de Villiers peut-il rester en fonction ? «Bien entendu. Vous savez, un message, quand il est exprimé par un chef, est formulé de façon forte et claire et il est reçu», a répondu le Premier ministre sur BFMTV, après le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

«Je comprends tous les débats, toutes les interrogations, toutes les discussions, mais s'agissant des armées et s'agissant du chef des armées, quand une consigne est donnée, elle est tenue», a également déclaré Edouard Philippe.

Le soir du 13 juillet au ministère de la Défense, Emmanuel Macron avait sévèrement recadré le chef d'état-major Pierre de Villiers des armes françaises, qu'il venait pourtant de reconduire à son poste pour un an. Le président de la République a considéré qu'il n'était pas digne «d'étaler certains débats sur la place publique» après que le général a vivement critiqué, la veille devant des députés, le train d'économies de 850 millions d'euros imposé à la Défense.

«Le président de la République a indiqué qu'il était chef des armées, qu'il avait pris des engagements et les tiendrait et que tous ceux qui voulaient commenter ou s'exprimer sur ces sujets perdaient peut-être de vue le fait qu'il s'était engagé et qu'il tiendrait ses engagements», a également déclaré le Premier ministre.

 

Commenter cet article