Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Crise des migrants: les ministres européens à la recherche de solutions pour endiguer la crise migratoire

Publié le 6 Juillet 2017 par France Révolution

Crise des migrants: les ministres européens à la recherche de solutions pour endiguer la crise migratoire

Les ministres européens en charge de l’Asile et la Migration sont réunis, jeudi à Tallinn, pour tenter de trouver des solutions à la recrudescence des arrivées de migrants sur les rives européennes.

Depuis le 1er janvier 2017, 85.183 migrants ont été secourus en Méditerranée, tandis que 2.247 personnes y ont perdu la vie.

L’Italie, où sont arrivées plus de 80.000 personnes – principalement en provenance d’Afrique – au cours des six premiers mois de l’année, a tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière.

La « route migratoire » de la Méditerranée centrale est en effet redevenue la principale porte d’entrée en Europe. Depuis le 1er janvier 2017, 85.183 migrants ont été secourus en Méditerranée, tandis que 2.247 personnes y ont perdu la vie, d’après les statistiques publiées par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le nombre d’arrivées sur les côtes italiennes est d’ailleurs supérieur de 19 % à celui enregistré l’année précédente, mais l’OIM se garde pour l’instant de parler d’une augmentation spectaculaire, arguant que les chiffres des arrivées au mois de juin 2017 sont comparables à ceux de 2016.

La Commission européenne a proposé mardi dernier « un plan d’action » pour soutenir l’Italie. Il prévoit entre autres des financements supplémentaires pour aider les autorités italiennes et libyennes, alors que la Libye est le principal lieu de départ des frêles embarcations, à maîtriser la situation.

Réunis dans la capitale estonienne, les ministres européens doivent désormais aborder la manière dont ils peuvent soulager les Italiens, sur base du plan d’action de l’exécutif européen. A son arrivée, le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), s’est montré acquis à l’idée de mettre sur pied un code de conduite pour les ONG qui secourent des migrants en Méditerranée. Cette proposition a été avancée en début de semaine par les ministres français, italien et allemand de l’Intérieur.

«  Je plaidais déjà en Belgique pour un tel système il y a trois mois. Cela avait conduit à un débat houleux au parlement. Mais regardez, ce que j’ai dit à l’époque, ressort désormais  », a commenté M. Francken.

D’après Andres Anvelt, le ministre estonien qui préside la réunion, les enjeux sont particulièrement importants. «  Nous voulons une solution et un plan d’action pour répondre à la crise italienne  », a-t-il déclaré. Dans sa proposition, la Commission a notamment appelé les Etats membres à accélérer les relocalisations (accueil dans un autre pays de l’UE) des réfugiés depuis l’Italie. La perspective d’une percée à ce sujet dans la capitale estonienne semble toutefois mince.

M. Anvelt a plutôt souligné à quel point une politique de retour efficace était importante, plaidant pour une accélération des renvois vers leurs pays des migrants ne pouvant pas prétendre au statut de réfugié en Europe.

«  Si nous pouvons renvoyer des gens et faire comprendre clairement à certains qu’il n’y a pas de sens à ce qu’ils viennent ici, ce serait la meilleure mesure préventive. La migration légale est une possibilité, mais la migration illégale et économique doit être arrêtée  », a-t-il commenté.

Commenter cet article