Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Crise des migrants: les camions ne pourront plus stationner la nuit sur l'E411 à Bierges!

Publié le 4 Juillet 2017 par France Révolution

Crise des migrants: les camions ne pourront plus stationner la nuit sur l'E411 à Bierges!

Le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, a décidé mardi d’interdire le stationnement des camions sur le parking de Bierges (Wavre), sur la E 411 en direction de Bruxelles, à partir du jeudi 6 juillet à 20 h jusqu’au dimanche 6 août à 7 h du matin

L’interdiction vise tous les camions de plus de 3,5 tonnes. La station-service restera toujours accessible durant cette période, et le stationnement des autocars et des véhicules légers est autorisé. La mesure vise à éviter que des personnes migrantes s’introduisent dans les camions qui, après leur arrêt sur l’aire de Bierges, partent vers l’Angleterre.

«  Il est établi que des personnes migrantes en situation illégale campent dans des conditions très précaires à proximité immédiate du parking, en vue de s’introduire clandestinement dans des camions à destination du Royaume-Uni. Les conditions d’hygiène, d’insalubrité et de danger dans lesquelles ces migrants (dont des mineurs) campent et transitent sur ce site imposent cette mesure d’ordre public. Cette décision, qui fait suite à de nombreuses interventions des services de police, vise à arrêter le trafic d’êtres humains, les vols, les violences, les dégradations et les violations de la propriété privés constatés sur le site  », indique le cabinet du gouverneur du Brabant wallon.

La mesure a été prise en concertation avec les services et autorités concernées, notamment la ville de Wavre. Son impact sera évalué, notamment en termes de déplacement du phénomène, avant une éventuelle reconduction.

Commenter cet article