Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Collision entre un tanker et un cargo dans le détroit du Pas-de-Calais!

Publié le 1 Juillet 2017 par France Révolution

Collision entre un tanker et un cargo dans le détroit du Pas-de-Calais!

Une collision entre un tanker transportant 38.000 tonnes d’hydrocarbures et un cargo de 220 m de long s’est produite vers 03H00 dans le détroit du Pas-de-Calais, a annoncé samedi la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord


Dans la Manche, le trafic maritime est très important.

Photo d’illustration - Photo News

Dans la Manche, le trafic maritime est très important.

Ni blessé, ni pollution « à ce stade » ne sont à déplorer, assure, dans un communiqué, la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. « La situation est maîtrisée. Pas de risque de pollution, ni danger pour la navigation », a-t-elle, par ailleurs, tweeté peu après 11h00.

«  Le samedi 1er juillet, vers 3h00, le Maritime Rescue Coordination Centre (MRCC) de Douvres (Royaume-Uni) a signalé au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Gris-Nez une collision entre le tanker Seafrontier – navire de 183 mètres de long, battant pavillon de Hong Kong avec à son bord 27 membres d’équipage et transportant 38.000 tonnes d’hydrocarbure – et le vraquier Huayang Endeavour, un navire de 224 mètres de long, sans cargaison, battant également pavillon de Hong Kong et comptant 22 membres d’équipage  », détaillent les autorités françaises.

Les deux bateaux impliqués. (Source : MarineTrafic.com)

Lors de la collision, les navires se situaient à environ 18 milles marins (environ 33 km) de Dunkerque, en zone britannique. Aucun blessé n’est à déplorer et aucune pollution, « à ce stade » n’a été constatée, ajoutent-elles.

Le Seafrontier est actuellement en dérive suivie et le Huayang Endeavour a signalé avoir conservé sa capacité à naviguer.

Deux vedettes et deux hélicoptères britanniques ont été envoyés sur les lieux, tout comme un remorqueur français d’intervention en haute mer. Un bâtiment de soutien d’assistance et de dépollution, stationné à Brest, avec à son bord une équipe du Centre d’expertises pratiques et de lutte antipollution de la Marine nationale française, a également été mis préventivement en alerte. Mais « aucune pollution n’est constatée à ce stade », affirme encore la préfecture maritime qui se dit « pleinement mobilisée dans la gestion de cet évènement de mer, qui a eu lieu dans l’une des zones les plus denses du monde (20 à 25 % du trafic maritime mondial transitent par ce détroit) mais aussi les plus sensibles, compte-tenu de ses caractéristiques naturelles : météo souvent mauvaise, exiguité des couloirs de navigation, courants forts, marnage important, bancs de sable et hauts-fonds ».

Commenter cet article