Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Accusé d’avoir utilisé un Alphajet à des fins personnelles, le général Reboul a été nommé chargé de mission à l’état-major

Publié le 12 Juillet 2017 par France Révolution

Accusé d’avoir utilisé un Alphajet à des fins personnelles, le général Reboul a été nommé chargé de mission à l’état-major

Les conclusions de l’enquête de commandement ordonnée par la ministre des Armées, Florence Parly, à la suite d’un article du Canard Enchaînéaffirmant que le général Richard Reboul avait utilisé un Alphajet de la base de Cazaux à des fins personnelles, ne sont pas encore connues. Mais cette affaire ne sera pas sans conséquence.

En effet, le général Reboul va devoir quitter Bordeaux-Mérignac et le Commandement des Forces aériennes, dont il était pressenti pour en prendre les rênes après le décès du général Soulet, pour rejoindre Paris en tant que chargé de mission auprès du chef d’état-major de l’armée de l’Air.

Cette décision a fait l’objet d’un décret daté du 7 juillet (soit une semaine après la publication de l’hebdomadaire satirique) et signé par le président Macron.

Le général Reboul était arrivé au Commandement des Forces aériennes il y a seulement dix mois, après avoir été le patron du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM), basé à Mont-de-Marsan. Aussi, cette mutation à l’état-major de l’armée de l’Air paraît être une sanction.

Selon le Canard Enchaîné, le général Reboul aurait « réquisitionné » un Alphajet à au moins 10 reprises pour passer le congé de fin de semaine dans sa maison, en Provence. A-t-il joint l’utile à l’agréable en effectuant son quota d’heures de vol en tant qu' »abonnés » afin de conserver son aptitude de pilote de chasse? Tant que les résultats de l’enquête de commandement et de celle ordonnée par le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air, se sont pas connus, la question reste posée.

Commenter cet article