Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Un démonstrateur de l’avion hypersonique SR-72, successeur du « Blackbird », sera bientôt prêt

Publié le 8 Juin 2017 par France Révolution

Un démonstrateur de l’avion hypersonique SR-72, successeur du « Blackbird », sera bientôt prêt

En novembre 2013, la division Skunk Work de Lockheed-Martin levait une partie du voile sur son projet visant à mettre au point le SR-72, un bimoteur hypersonique devant être le successeur du mythique SR-71 « Blackbird », un appareil de reconnaissance conçu dans les années 1960 pour mener des missions au-dessus de l’URSS, en évoluant à plus de 25.000 mètres d’altitude, à une vitesse supérieure à Mach 3 [3 fois la vitesse du son, ndlr]

Pour développer un tel avion, la division Skunk Work et la Darpa, l’agence de recherche et de développement du Pentagone, ont de nombreux défis technologiques à relever. Notamment au niveau des moteurs, ces derniers devant permettre au SR-72 de voler à Mach 6. En outre, et contrairement au Blackbird, cet appareil devra être en mesure d’emporter des missiles de croisière, également hypersoniques.

Comme cela avait été défini dès 2001 dans le programme « Conventionnal Prompt Global Strike (CPGS), l’idée de ce projet est de doter l’US Air Force de pénétrer dans un espace aérien sans donner le temps à celui qui est censé le défendre de réagir. Avec des missiles hypersoniques, il sera ainsi possible de frapper n’importe quel endroit du monde en moins d’une heure. Là, il n’est plus question de « furtivité » mais d' »hypervelocité ».

Depuis l’annonce faite il y a un peu plus de trois ans par le bureau d’études de Lockheed-Martin, rien n’a filtré sur ce projet. Du moins jusqu’à ce que des précisions soient livrées au magazine spécialisé américain Aviation Week. Et visiblement, les travaux avancent vite.

« Tout ce que je peux dire, c’est que la technologie [hypersonique] est mature et nous travaillons dur avec la Darap pour que ces capacités soient, dès que possible, entre les mains » de l’US Air Force, a affirmé Rob Weiss, vice-président exécutif de Lockheed Martin et directeur général du bureau d’études Skunk Works.

Au cours de ces derniers mois, avance Aviation Week, les ingénieurs ont mené à bien des essais au sol d’un système de propulsion « à cycle combiné », associant un turboréacteur à un statoréacteur à combustion supersonique (Scramjet).

La prochaine étape du développement du SR-72 consistera à intégrer, d’ici 2020, ce système de propulsion à cycle combiné ainsi que d’autres technologies liées au vol hypersonique dans un démonstrateur pouvant être piloté à distance et ayant l’envergure d’un F-22 Raptor.

Par la suite, un prototype du SR-72, aux dimensions semblables à celles du SR-71, pourrait effectuer son premier vol avant 2030 au plus tard, du moins si tout se passe bien. Mais il ne s’agit que d’une hypothèse. « Je ne peux pas vous donner de délais ou de détails sur les capacités. Tout est très sensible. Certains de nos adversaires avancent assez rapidement et il est important de garder le silence sur ce qui se passe », a fait valoir Rob Weiss.

Commenter cet article