Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Thon en boîte : vous reprendrez bien un peu de mercure ?

Publié le 23 Juin 2017 par France Révolution

l'enquête choc de 60 Milllions de consommateurs

l'enquête choc de 60 Milllions de consommateurs

À la question «que trouve-t-on dans une boîte de thon», vous répondriez «du thon». C'est exact, mais pas que... L'association 60 Millions de consommateurs a analysé la composition de 15 boîtes de thon vendues dans les grandes surfaces et y ont détecté toutes sortes de choses : arsenic, mercure, fragments d'organes ou arêtes... 

Les grandes marques (Petit Navire, Saupiquet, Connétable, etc.) comme les marques de distributeurs (Carrefour, Auchan, Leader Price, Casino, etc.) ont été testées. Et le résultat est donc édifiant. «Globalement, la conserve de thon de Leader Price s'en sort le mieux. Pour le mercure, trois références dépassent la moitié de la valeur réglementaire, qui est de 1 mg/kg : Petit Navire, Capitaine Nat'et Odyssée (Intermarché). L'arsenic présent dans la plupart des conserves analysées atteint même 1,7 mg/kg chez Capitaine Nat', un taux près de six fois plus élevé que dans le produit Carrefour», précise l'enquête. 

La composition de la chair et du jus a également été analysée. Surprise : des arêtes, en quantité plus ou moins importante, ont été détectées. «Le thon Albacore au naturel de Cora est la marque qui en contient le plus. Mais on en trouve aussi dans le thon Saupiquet, pourtant l'une des références les plus chères de notre panel», souligne l'association. 

Moins de 20 % de poisson dans certains surimis 

Enfin «trois références - Saupiquet, Pêche Océan (E. Leclerc) et Casino - présentent des fragments de cœur. Des traces d'ovocytes ont également été détectées dans le thon Cora». 

Et ce n'est pas mieux pour le surimi, si certaines marques ont diminué les additifs et augmenté la part de poissons (au moins 50 %), certains produits demeurent catastrophiques avec moins de 20 % de poisson, de mauvaise qualité de surcroît, et de la farine, de l'huile, du sucre, du sel, des colorants et des additifs divers», a commenté Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs, qui apprécieront.

Commenter cet article