Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

SYRIE. Pourquoi une certaine presse tente de déformer les propos d’Emmanuel Macron ?

Publié le 22 Juin 2017 par France Révolution

SYRIE. Pourquoi une certaine presse tente de déformer les propos d’Emmanuel Macron ?

PARIS, France (06h55) – La destitution du président syrien Bachar al-Assad n’est plus une priorité pour trouver une solution à la crise syrienne, car il faut se concentrer sur la lutte contre le terrorisme, a déclaré le président français, Emmanuel Macron, dans un entretien au Figaro. Voilà les propos les plus importants du président français Emmanuel Macron.

Une certaine presse, en manque de sensation titrait: »Macron prévient que la France pourra frapper seule en Syrie ». Or, la réalité est toute autre, quand on prend le temps de lire et comprendre cette déclaration.  Le Président français a été clair en indiquant: Oui, « s’il est avéré que des armes chimiques sont utilisées sur le terrain et que nous savons en retracer la provenance », la France pourra frapper seule « pour détruire les stocks d’armes chimiques identifiés ». Voilà.

« Le vrai aggiornamento que j’ai fait sur ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar el-Assad était un préalable à tout. Car personne ne m’a présenté son successeur légitime! »,a déclaré M. Macron. Il a également appelé à l’élaboration d’un nouveau plan pour la Syrie, ce qui favoriserait la lutte contre les groupes terroristes.

« Ce sont nos ennemis », a-t-il insisté pour souligner que, pour lutter efficacement contre les terroristes, il fallait «coopérer» avec tous les partis, en particulier la… Russie. Les oreilles de François Hollande ont probablement sifflé, lui qui, tel un godillot de Barack Obama, qui l’a humilié sur ce sujet par ailleurs, qu’il fallait « punir le régime syrien », sans la moindre preuve…

Cette presse en soutien au terrorisme voulait tellement la chute du président syrien Bachar al-Assad, qu’elle n’a plus que la propagande mortifère et mensongère pour parler de la Syrie…

Commenter cet article