Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Pas-de-Calais : un chauffeur tué dans un accident provoqué par un barrage de migrants

Publié le 20 Juin 2017 par France Révolution

Des migrants sur l'autoroute en direction de Calais, le 14 février 2017

Des migrants sur l'autoroute en direction de Calais, le 14 février 2017

Un conducteur d'une camionnette est mort à Guemps (Pas-de-Calais) dans un accident provoqué par un barrage de migrants sur l'autoroute A16, une première dans le Calaisis depuis le début de la crise migratoire, en 2014, selon la préfecture.

Vers 3h45, dans la nuit du 19 au 20 mai, «un barrage de troncs d'arbres installé par des migrants sur l'autoroute A16, entre les échangeurs 49 et 50» a provoqué «le décès du conducteur d'une camionnette, immatriculée en Pologne», précise la préfecture dans un communiqué.

«La camionnette a percuté l'un des trois poids lourds bloqués par le barrage, et s'est embrasée», détaille-t-elle, ajoutant que «l'identité du conducteur» n'est pas connue à ce stade, «compte tenu de l'état du corps». 

Neuf migrants de nationalité érythréenne ont été interpellés dans l'un des poids lourds bloqués par le barrage et placés en garde à vue. L'autoroute A16 a été fermée au niveau de l'échangeur 50. 

L'installation par des migrants de barrages artisanaux dans le Calaisis, principalement la nuit, afin de ralentir des camions en partance pour l'Angleterre et tenter de se cacher à l'intérieur était quasi-quotidienne lorsque la «Jungle» existait encore. Cette pratique avait cessé avec son démantèlement en octobre 2016, mais elle a repris depuis fin mai et le retour marqué des migrants dans le Calaisis.

Entre 400 migrants, selon la préfecture (600, selon les associations) vivent aujourd'hui à Calais et dans ses environs dans des conditions précaires, ayant toujours en tête de rejoindre l'Angleterre.

Commenter cet article