Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Les bataillons multinationaux deployés sur le flanc oriental de l’Otan prêts à « dissuader » la Russie

Publié le 29 Juin 2017 par France Révolution

Les bataillons multinationaux deployés sur le flanc oriental de l’Otan prêts à « dissuader » la Russie

Les quatre bataillons multinationaux déployés par l’Otan dans les pays baltes et la Pologne (enhanced Forward Presence, eFP) sont désormais prêts à « répondre immédiatement à toute agression » de la Russie, ont fait savoir, ce 29 juin, les quatre nations (Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis et Canada) qui en assurent le commandement.

Cette déclaration a été faite après une série de manoeuvres (Tornado, Springstorm, Saber Strike, etc…) au cours desquelles le passage de Suwalki, situé entre la Pologne et la Lituanie tout en étant « coincé » entre l’enclave russe de Kaliningrad et la Biélorussie, a fait l’objet d’une attention toute particulière, étant donné qu’il constitue le point faible de la défense des pays baltes.

Pour rappel, au titre de la mission « Lynx », la France a déployé, en Estonie, auprès d’un bataillon britannique, un sous-groupement tactique interarmes (SGTIA) d’environ 300 militaires, comprenant un peloton de 4 chars Leclerc et 13 Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI).

Dans une déclaration commune, les 4 nations-cadres ainsi que les pays concernés (Lituanie, Estonie, Lettonie et Pologne) ont souligné que ces bataillons multinationaux constituent « une réponse directe aux actions agressives de la Russie, y compris des activités militaires provocantes dans la périphérie du territoire de l’Otan, qui ont réduit la stabilité et la sécurité, augmenté l’imprévisibilité et changé l’environnement sécuritaire. »

Le déploiement de ces bataillons, poursuit le texte, est « une une démonstration claire et sans équivoque de la solidarité » et de « la détermination » des Alliés, ainsi que de leur « capacité à défendre la population et le territoire » de l’Alliance. »

Et d’ajouter : « Les quatre bataillons multinationaux hautement capables, flexibles et interopérables sont prêts et en mesure de dissuader, et, si besoin, de répondre immédiatement à une agression, de concert avec les forces nationales. »

Toutefois, cette déclaration insiste également sur la nécessité de continuer le « dialogue » avec la Russie pour « rechercher la transparence réciproque et une réduction des risques » d’incident militaire.

La Russie prévoit en effet de lancer prochainement, à proximité des pays baltes, de vastes manoeuvres militaires, appelées Zapad 2017. La présidente lituanienne, Dalia Grybauskaitė, a d’ailleurs dit craindre des incidents quand se dérouleront ces exercices russes d’une ampleur « inédite ».

Cela étant, en avril, la Lituanie avait estimé que les mesures prises par l’Otan pour dissuader la Russie étaient « insuffisantes », affirmant qu’il faudrait seulement 24 heures aux forces russes pour lancer une attaque contre les pays baltes, notamment en s’appuyant sur leurs capacités basées à Kaliningrad.

« Ceci est un signal pour que l’Otan améliore sa planification », avait expliqué Raimundas Karoblis, le ministre lituanien de la Défense. « Le temps de réaction de l’Otan n’est pas aussi rapide que nous voulons », avait-il ajouté.

Commenter cet article