Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Législatives : le CSA rappelle à l'ordre RTL et Europe 1 pour non-respect du temps de parole

Publié le 8 Juin 2017 par France Révolution

Législatives : le CSA rappelle à l'ordre RTL et Europe 1 pour non-respect du temps de parole

Les radios RTL et Europe 1 ont été mises en garde par le CSA pour de forts déséquilibres dans les temps de parole des candidats aux élections législatives sur leur antenne, a annoncé l'instance de contrôle de l'audiovisuel.

Les deux médias RTL et Europe 1 n'ont pas respecté leurs obligations en matière d'équité de temps de parole, a constaté le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui s'est intéressé à une période allant du 1er mai au 4 juin 2017. L'instance de contrôle a enjoint aux deux radios de mettre en œuvre au plus vite les correctifs nécessaires, «afin d’assurer pleinement une expression politique pluraliste et respectueuse de l’équité des temps de parole». 

Europe 1 et RTL ne sont pas les premiers médias à être épinglés par le CSA. Pendant la campagne pour l'élection présidentielle, Radio Classique avait été mise en garde au mois de mars pour ne pas avoir transmis correctement au gendarme de l'audiovisuel les relevés de temps de parole et d'antenne des candidats à la présidentielle.

Le CSA avait également mis en garde les chaînes TF1 et M6 en janvier 2017 pour avoir trop donné la parole à l'opposition parlementaire entre les mois d'août et décembre 2016.

La mise en garde est le premier niveau d'avertissement avant la mise en demeure. En cas de récidive, le CSA peut décider de sanctions, comme la suppression d'une tranche de publicité, la lecture d'un communiqué d'excuses lors d'un journal télévisé ou une amende qui peut aller jusqu'à 3% du chiffre d'affaires.

Commenter cet article