Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

La Chine met au point un navire-assassin

Publié le 7 Juin 2017 par France Révolution

La Chine met au point un navire-assassin

La Marine chinoise a lancé la conception d'un navire équipé de plusieurs centaines de tubes lance-missiles. L'objectif? Augmenter d'un cran la puissance de feu sans investissement excessif dans les porte-avions, croiseurs et destroyers coûteux.

Des experts américains assurent que la Chine serait en train de mettre au point un navire-arsenal bourré d'armes semblables aux vaisseaux militaires conçus par les États-Unis au cours des années 1990. Il s'agira d'un grand bâtiment naval, en l'occurrence un sous-marin, capable de porter plusieurs centaines de missiles. Un tel appareil permettra à la Marine chinoise d'augmenter rapidement sa puissance de feu au lieu d'investir dans un grand nombre de porte-avions, croiseurs et destroyers coûteux, écrit Popular Machanics.

Les États-Unis ont élaboré le concept du « navire-arsenal » au cours des années 1990 pour ces mêmes raisons. Il était prévu de concevoir d'immenses bâtiments avec un nombre minimal d'hommes d'équipage. Si le projet avait vu le jour, un tel navire aurait accueilli à son bord jusqu'à 500 systèmes de lancement vertical de type Mark 41, dont chacun aurait été en mesure de tirer le missile de croisière BGM-109 Tomahawk, le missile antiaérien de type SM ou le missile intercepteur SM-3. Un seul navire de ce type aurait pu tirer des centaines de missiles de croisière en direction de l'ennemi, ce que seuls les porte-avions peuvent faire.

Actuellement, la Chine travaille sur deux projets : un navire-arsenal de surface et sur sa version submersible, dont chacun aura un déplacement de près de 20 000 tonnes. À présent, parmi les navires de guerre de cette catégorie, on peut distinguer les destroyers sud-coréens de classe Sejong le Grand qui peuvent accueillir à leur bord jusqu'à 128 lance-missiles. Le « navire-assassin » chinois pourrait en accueillir jusqu'à 300. Le premier bâtiment pourrait équiper la Marine chinoise dès 2020.

Commenter cet article