Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Justin Trudeau défile à la Gay Pride au Canada, avec femme, enfants… et chaussettes fêtant la fin du ramadan

Publié le 27 Juin 2017 par France Révolution

Justin Trudeau défile à la Gay Pride au Canada, avec femme, enfants… et chaussettes fêtant la fin du ramadan

D’une pierre, deux coups – il est décidément très fort ce Justin Trudeau. Le Premier ministre du Canada a marché en tête du défilé de la Gay Pride à Toronto, dimanche, pour soutenir les communautés LGBTQ (on ne sait quand s’arrêtera l’ajout d’initiales). Comme il porte toujours des « chaussettes à message », la presse a zoomé sur ces dernières : certes, événement oblige, elles étaient aux couleurs de l’arc-en-ciel, mais un arc-en-ciel quelque peu musulman – bonjour l’oxymore – puisqu’elles fêtaient aussi, et peut-être surtout, la fin du ramadan.
 
Pendant ce temps, de l’autre côté de la frontière, Trump annule l’iftar traditionnel à la Maison Blanche.
 

Les enfants du Premier ministre défilent à la Gay Pride

 
Blazer bleu et chemise rose, il était tout devant, agitant son beau drapeau arc-en-ciel, la mine réjouie et le sourire béat – comme toujours. C’est la deuxième fois que Justin Trudeau participe au plus grand événement LGBT du pays, la deuxième fois aussi qu’un haut représentant canadien y prend part…
 
Il était accompagné de la Première ministre de l’Ontario et très lesbienne Kathleen Wynn. Mais aussi et surtout de sa petite famille, au look très « clean », quasi BCBG, qui tranchait tant avec le reste du défilé – l’amour permet tout (un autre scandale que la présence de ces enfants à qui on fait subir…l’enfer !)
 
Seulement ce sont ses chaussettes qui ont retenu toute l’attention médiatique.
 
Des « rainbow socks » qu’on a immédiatement rapprochées, dans un premier temps, de la couleur emblématique des LGBT, choix ad hoc en cette marche qui commémore chaque année, dans beaucoup de pays, les emblématiques émeutes de Stonewall de 1969…
 
Que nenni ! Ou plutôt si mais…
 

« Aid moubarak » !

 
… il y avait des croissants islamiques dessinés sur les rayures colorées, et des inscriptions en arabe : « Aid moubarak ». Autrement dit « Joyeuse fête de l’Aid », une salutation traditionnelle musulmane utilisée lors de la fête de la fin du jeûne de ramadan qui avait lieu ce même dimanche, au soir.
 
Trudeau a d’ailleurs enfoncé le clou, en retroussant à plusieurs reprises le bas de son pantalon et en souhaitant à la foule une joyeuse « Pride mubarak » !
 
Après quelques clics, la presse a découvert que ses chaussettes étaient effectivement fabriquées par les « Halal Socks », entreprise basée à Toronto, dont le leitmotiv est le suivant : « Créateur de chaussettes inspirées par l’islam. Garde les pieds halal depuis 2007 ».
 

LGBT et islamique ? Trudeau veut tout

 
Trudeau s’est toujours amusé avec ses chaussettes. Le 4 mai dernier, le jour du non officiel « Star Wars Day » (ce jour où l’on dit « May the Fourth, be with you » en hommage au mythique « May the Force be with you », les amateurs saisiront), il portait des chaussettes Star Wars, pourtant en pleine rencontre avec le premier ministre irlandais. Au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, il y a un an et demi, il y arborait des têtes de morts – symbole éloquent !
 
Mais lier la promotion de l’islam aux revendications LGBT, c’est tout de même très fort. Qui doit s’en sentir lésé ? La communauté LGBT à qui on vole la vedette ? Les musulmans dont le coran interdit l’homosexualité sous toutes ses formes ?! Être gay ou bisexuel est punissable par la mort dans sept pays, tous musulmans
. Samedi encore, les autorités turques pseudo laïques ont interdit le défilé de la Gay Pride d’Istanbul pour la deuxième année consécutive, en prétextant « des problèmes de sécurité »…
 

Pas de dîner de fin du ramadan à la Maison Blanche

 
Trudeau est décidément très « inclusif ». Dans son discours, il a parlé de « la façon dont nous célébrons les multiples couches d’identité qui rendent le Canada extraordinaire et fort »… On mélange les extrêmes, on globalise, on choisit tout.
 
Rien d’étonnant de la part d’un Premier ministre qui avait déclaré dans une conférence de presse rapportée par Theglobalsun.com, à la fin du mois d’août 2016 : « J’ai appris à aimer l’islam et le peuple islamique. L’islam favorise la paix, pas la violence et est en fait plus pacifique que le christianisme. Je pense que c’est la religion à laquelle j’appartiens et à laquelle je devrais m’identifier comme tel ».
 
Le pasteur de Toronto et militant homosexuel revendiqué a d’ailleurs parlé dans son service précédant le défilé et auquel assistait Justin Trudeau, du « groupe qui a causé le plus de dégâts à la communauté LGBT », à savoir l’Église chrétienne… Rien sur l’islam ! Aberrant.
 
Et pendant que Trudeau drague son bon million de musulmans canadiens, Trump, lui, taille dans le vif ou un peu en tout cas. Faisant fi des traditions relancées il y a quelque dix-huit ans par la First Lady Hillary Clinton, il n’a pas reçu à la Maison Blanche pour l’iftar traditionnel, en l’honneur de la fin du ramadan. Préférant s’en tenir à un simple communiqué disant que lui et sa femme, Melania, « envoient [leurs] chaleureuses salutations aux musulmans ».
 
C’est bien assez. On n’a jamais fêté nulle part la fin du Carême.
 

Clémentine jallais
Commenter cet article