Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Jean-Luc Mélenchon élu à Marseille, Jean-Christophe Cambadélis démissionne… Les infos immanquables de ce dimanche électoral en France

Publié le 18 Juin 2017 par France Révolution

Jean-Luc Mélenchon élu à Marseille, Jean-Christophe Cambadélis démissionne… Les infos immanquables de ce dimanche électoral en France

Victoire pour la présidente du Front National, Marine Le Pen. Elle devrait quitter son siège au Parlement européen pour rejoindre l’Assemblée nationale. Même scénario pour Jean-Luc Mélenchon, candidat pour La France Insoumise. Face à la lourde défaite du PS, le nº1 du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé sa démission.

 

 

Mélenchon annonce son élection, promet un futur groupe LFI à l’Assemblée

Jean-Luc Mélenchon, qui a fait part de son élection comme député dans les Bouches-du-Rhône, a annoncé dimanche soir que son mouvement, La France insoumise, aurait un groupe parlementaire à l’Assemblée, ce qui signifie l’élection d’au moins 15 députés. Evoquant une « bonne nouvelle », M. Mélenchon a affirmé que «  le peuple français dispose à l’Assemblée nationale d’un groupe La France insoumise  », lors d’une allocution retransmise par les télévisions.

Il a évoqué un groupe qui sera « discipliné, offensif », ajoutant que « tous ceux qui veulent le rejoindre » seraient « les bienvenus », sans préciser si les élus communistes seraient ou non partie intégrante de ce futur groupe.

Lors de son allocution, le leader de La France insoumise a également déploré une « abstention écrasante » signe d’un peuple entré « dans une forme de grève générale civique » et qui fait notamment que l’Assemblée n’a pas la « légitimité de perpétrer le coup d’état social » préparé par le gouvernement.

«  J’informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte  », a-t-il aussi lancé. M. Mélenchon, qui affrontait dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône la candidate de La République en Marche Corinne Versini, a ensuite annoncé sur Twitter son élection. «  Je suis élu dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône», a-t-il écrit sur le réseau social. «Je remercie #Marseille de m’avoir dit: oui.  »

 

Marine Le Pen élue dans le Pas-de-Calais

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a annoncé dimanche soir à l’AFP avoir été élue députée dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais au second tour des élections législatives. Elle a aussi annoncé l’élection d’au moins six députés de son parti à l’issue du second tour des législatives, tout en jugeant « scandaleux » de ne pas pouvoir obtenir un groupe parlementaire.

«  Ce soir, en duel, d’ores et déjà sont élus six députés du FN  », dont cinq dans le bassin minier, a déclaré Mme Le Pen, elle-même élue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Lors d’une allocution retransmise par les télévisions, elle a jugé «  scandaleux qu’un mouvement comme le (sien) ne puisse obtenir un groupe à l’Assemblée  », ce qui requiert 15 députés.

 

Cambadélis démissionne : « la déroute du PS est sans appel »

Le numéro un du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé dimanche son départ de la direction du PS, ajoutant qu’une direction collégiale allait lui succéder « dans les plus brefs délais ». Le premier secrétaire du PS a jugé dimanche « sans appel » la « déroute » du parti socialiste au second tour des élections législatives, tout en estimant que la victoire d’Emmanuel Macron avait un côté « artificiel ». «  Ce soir, malgré une abstention alarmante, le triomphe d’Emmanuel Macron est incontestable ; la défaite de la gauche est incontournable ; la déroute du Parti socialiste, sans appel  », a déclaré M. Cambadélis. Néanmoins, «  ce triomphe a un côté artificiel, car tous les problèmes de notre pays ne se règleront pas d’un coup de baguette magique », a-t-il ajouté.

 

Richard Ferrand (REM) réélu dans le Finistère

Le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, candidat REM, a été réélu dimanche député dans la 6e circonscription du Finistère, malgré son implication dans une affaire immobilière, selon les résultats définitifs communiqués par la préfecture. Au second tour, ce soutien de la première heure d’Emmanuel Macron a battu avec 56,53 % des voix la candidate Les Républicains (LR) et maire de Châteaulin Gaëlle Nicolas (43,47 %).

 

Les patrons de groupes LR et PS, Christian Jacob et Olivier Faure, réélus

Le patron des députés LR Christian Jacob et le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale Olivier Faure ont été réélus dimanche au second tour des élections législatives, ont-ils annoncé. Ces deux députés sortants étaient candidats en Seine-et-Marne, de même que Franck Riester (LR), qui a également annoncé sa réélection dimanche soir.

 

Florian Philippot (FN) reconnaît sa défaite en Moselle

Florian Philippot, numéro 2 du Front national, a reconnu sa défaite au second tour des législatives dans la sixième circonscription de la Moselle face à Christophe Arend (REM), dimanche soir sur BFMTV. Florian Philippot, contesté en interne au FN, a indiqué avoir recueilli moins de 45 % des suffrages, mais les résultats définitifs n’étaient pas encore connus.

 

Alexis Corbière (La France Insoumise) annonce qu’il va être élu « à 56 à 58 % » en Seine-Saint-Denis

 

 

Le porte-parole de la France Insoumise Alexis Corbière a annoncé sur TF1 sa victoire aux législatives dans la septième circonscription de Seine-Saint-Denis, estimant qu’avec l’élection d’autres députés LFI, «  on va pouvoir bien travailler, être une opposition utile  » et «  se faire entendre  ». «  Tout ce qui tombe (comme résultats, NDLR) m’amène à dire que je vais être élu, il y a encore du dépouillement mais je suis à 56 ou 58 %  », a indiqué Alexis Corbière. «  [Je] Suis élu député de la 7e circo. de Seine Saint-Denis. Merci Montreuil et Bagnolet. Pensées pour tous les insoumis et à mes amis élus  », a-t-il tweeté quelques minutes plus tard.

 

Pour la première fois, au moins un nationaliste corse, Michel Castellani, élu !

Pour la première fois, un nationaliste corse, Michel Castellani, 71 ans, a été élu député, a déclaré à l’AFP l’entourage du candidat, qui a battu le sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (LR) dans la 1ère circonscription de Haute-Corse. Deux autres candidats nationalistes du mouvement Pé a Corsica (pour la Corse) seraient élus, Jean-Félix Acquaviva (Haute-Corse) et Paul-André Colombani (Corse-du-Sud), selon la même source et les estimations d’un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France 3 Corse.

 

Battue, Vallaud-Belkacem « compte participer » à la reconstruction de la gauche

Najat Vallaud-Belkacem, battue à Villeurbanne au second tour des élections législatives par le candidat REM Bruno Bonnel, a dit dimanche vouloir « participer » à la reconstruction de la gauche, malgré une « pause » provoquée par sa défaite.

«  Après six ans d’une vie publique et d’efforts considérables au service de mon pays, c’est une pause qui m’attend». Mais «chez moi l’engagement politique ne dépend pas d’un mandat  », a déclaré l’ex-ministre de l’Education, estimant qu’il y aura «  des combats politiques à mener dans les semaines, les mois et les années qui viennent  ».

Commenter cet article