Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Une autre mosquée radicale de Stains reste ouverte

Publié le 12 Mai 2017 par France Révolution

Une autre mosquée radicale de Stains reste ouverte

Alors que la mosquée Al Rawda de Stains fermée en novembre (repère de djihadistes) vient d’être autorisée à réouvrir, il faut savoir qu’une autre mosquée pose problème dans la même ville.

Le 4 février 2017, les responsables du mouvement de fait Islamic Forum France (IFF),  branche  française  de  l’organisation  islamiste  Jamaat-e-Islami Bangladesh  (JIB), ont organisé une réunion d’information dans les locaux du  Centre Cultuel Islamique Bangladais – Île-de-France (CCIBF), 127 boulevard Maxime Gorki à Stains (Seine-Saint-Denis), afin de présenter le projet d’extension de leur mosquée.

Lors de ce rendez-vous ayant réuni une centaine de personnes, les dirigeants de l’Islamic  Forum France(IFF), M. Habibur Rahman Khan et M. Abu Taher Sarker (président du CCIBF), se sont félicités de l’acquisition récente d’un local jouxtant le CCIBF, ce qui leur permettra d’atteindre une superficie totale de 600 m², sur 2 niveaux.

Selon les intéressés, des travaux d’aménagement devraient être rapidement lancés, notamment pour procéder à la mise en conformité de ces locaux. Parmi les invités étaient présents Mme Marie-George Buffet, députée (PCF) de la 4ème circonscription de Seine-Saint-Denis, M. Azzedine Taibi, maire (PCF) de Stains, ainsi que M. M’Hammed Henniche, secrétaire général de l’Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis(UAM 93).

Il est à noter que Salih Attia dit « farhoud », président du Centre Culturel Franco-Égyptien – L’Association Maison de l’Égypte, qui gère le lieu de culte Al Rawda, 39 avenue Gaston Monmousseau à Stains, a assisté à cette réunion. Cette mosquée, fréquentée par des individus partis faire le djihad en Syrie, a fait l’objet d’une fermeture administrative en novembre 2016 (réouverte depuis).

L’organisation Jamaat-e-Islami Bangladesh (JIB) est proche idéologiquement du mouvement égyptien des Frères Musulmans (lire) dont il défend les membres emprisonnés actuellement en égypte (voir ce communiqué). Ses fidèles forment le  noyau dur fondamentaliste de la communauté bangladaise en région parisienne.

Le Jaamat e islami Bangladesh a attaqué 50 temples hindous en 2013, a affronté la police à plusieurs reprises, et réclame l’expulsion des non-musulmans du pays. Autre revendication: le rattachement au Pakistan du pays, où l’organisation est solidement implantée. (Wikipedia).

Militants du Jamaat-e-islami au Pakistan.

Depuis quelques années, ils se structurent en toute discrétion tant sur le plan religieux qu’économique. Ainsi,Islamic Forum France (IFF), branche française du JIB, contrôle plusieurs associations et au moins une vingtaine d’établissements commerciaux, qui sont autant de lieux de rencontre et de prosélytisme.

Le chef actuel du mouvement a félicité la victoire d’Emmanuel Macron .

Tariq Ramadan est un supporter du mouvement.

Commenter cet article