Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Qui présidera la France en réalité si Macron est élu? Demandez à Marine…

Publié le 4 Mai 2017 par France Révolution

Qui présidera la France en réalité si Macron est élu? Demandez à Marine…

Quatre jours avant le jour J, tout le monde retient son souffle avant de savoir qui sera le futur Président de la France. Pourtant, d’autres variantes seraient peut-être aussi possibles. En tout cas si la candidate du FN est perdante…

Se prononçant lors du débat de l'entre-deux-tours, Marine Le Pen a assuré mercredi que « la France sera dirigée par une femme » après le 7 mai. Selon la candidate du FN, il est très possible que ce sera la chancelière allemande Angela Merkel.

« De toute façon, la France sera dirigée par une femme, ce sera ou elle ou moi », a lancé Mme Le Pen à Emmanuel Macron, l'accusant de ne rien faire sans la bénédiction de la chancelière allemande.

« La réalité, c'est que vous êtes allé voir Mme Merkel et que vous êtes allé lui demander sa bénédiction car vous n'envisagez de ne rien faire sans avoir son accord », venait-elle d'accuser, dénonçant « la soumission à l'Union européenne ».

La réaction d'Emmanuel Macron à ces allégations n'a pas tardé à venir. Le candidat d'En marche! a rappelé à sa rivale l'exemple de l'alliance entre la France et l'Allemagne, connue à travers les siècles, et dont un des fruits a été le Traité d'amitié franco-allemand, dit « Traité de l'Élysée ».

« Heureusement, notre pays a eu des dirigeants visionnaires. Le général de Gaulle et le chancelier Adenauer ont su travailler ensemble, et ils ont construit cette Europe-là », a répondu M. Macron.

Fin avril, la chancelière allemande Angela Merkel a indiqué dans un entretien accordé à des journaux allemands, qu'elle souhaitait l'élection d'Emmanuel Macron, candidat du mouvement En marche! au poste de Président français. C'était la première fois que la chancelière a soutenu explicitement un candidat à l'élection présidentielle française.

Commenter cet article