Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Plonéour-Lanvern (29). Le groupe Larzul fournit l’armée française en plats cuisinés halal

Publié le 16 Mai 2017 par France Révolution

Plonéour-Lanvern (29). Le groupe Larzul fournit l’armée française en plats cuisinés halal

L’entreprise Larzul, basée à Plounéour-Lanvern, dans le Finistère, a remporté en ce début d’année 2017 le premier appel d’offre émis par le CESCOF (Le Centre d’expertise du soutien des combattants et des forces) concernant la fourniture de produits halal pour des soldats français.

 

L’appel portait sur la « fourniture de plats cuisinés appertisés halal en barquettes de 300 g avec un minimum et un maximum en quantité » .

La société bretonne va donc fournir – pendant 48 mois – trois recettes halal, en plus d’autres appels d’offredéjà remportés par le passé :

– lasagnes pur bœuf halal : 60 000 barquettes mini à 300 000 barquettes maxi,
– tajine agneau halal : 60 000 barquettes mini à 300 000 barquettes maxi,
– chili con carne halal : 60 000 barquettes mini à 300 000 barquettes maxi

La valeur totale du lot est de 2 375 700 €.

Selon le site « ligne de défense », ces plats font partie d’une gamme de 17 menus (dont 7 sans porc) pour les rations de combat individuelles réchauffables, dont trois sont « halal ».

En 2014, selon le ministère, 6 % des rations de combat individuelle réchauffable étaient « halal ».

En Wallonie début mai, le comité de l’environnement du Parlement de la région (sud de la Belgique) a voté l’interdiction de l’abattage des animaux selon les méthodes musulmane et juive.  Cette interdiction devra entrer en vigueur à partir du mois de septembre 2019, selon le journal britanique The Independant. Le journal Lesoir.be expliquait que les textes émanent « de la députée MR Christine Defraigne et du CDH Josy Arens. Tous deux ont rappelé que l’abattage sans étourdissement se fait non seulement à l’occasion de fêtes religieuses, tant du côté musulman que dans la communauté juive, mais aussi en dehors de celles-ci. Résultat : des dizaines de milliers de moutons et de bovins sont égorgés sans étourdissement préalable pour rentrer dans les filières hallal et casher. D’après les abattoirs en 2014, l’abattage selon les rites religieux en Wallonie concernait 6,35 % des 190.495 abattages de bovins et 35,8 % des 13.282 abattages d’ovins, indique Arens. Le consommateur l’ignore vu l’absence de mention.».

En France, le débat sur l’abattage rituel (et sa demande d’interdiction par certains députés ou mouvements politique) n’a jamais, pour le moment, trouvé d’issue.

Commenter cet article