Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Marine Le Pen sera bien candidate aux législatives dans le Pas-de-Calais

Publié le 18 Mai 2017 par France Révolution

Marine Le Pen sur le plateau de TF1 le 18 mai 2017

Marine Le Pen sur le plateau de TF1 le 18 mai 2017

Marine Le Pen, présidente du Front national, a confirmé sur TF1 qu'elle serait candidate aux législatives dans la circonscription d'Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais, mairie FN tenue par Steeve Briois.

Elle l'a annoncé sur le plateau du journal de TF1 ce 18 mai 2017 : Marine Le Pen mènera bien la bataille des législatives en se portant elle-même candidate dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. «Je n'ai pas particulièrement hésité, j'ai juste attendu pour rendre publique ma décision [...] J'ai une relation affective très forte avec les habitants des bassins miniers», a justifié l'ex-candidate à l'Elysée.

«[Face à] cette collusion qui existe aujourd'hui entre les socialistes et les Républicains autour de ce gouvernement et du nouveau président de la République, il faut à l'évidence des députés sans complaisance [...] Des députés FN, eux, ne [seront] pas dans une négociation quelconque avec le gouvernement actuel», a-t-elle martelé. Avec pour enjeu de se positionner comme chef de l'opposition.

Marine Le Pen n'a pas choisi la circonscription la plus difficile. Au second tour de la présidentielle, la candidate FN y a recueilli 58,17% des suffrages exprimés face à Emmanuel Macron, son sixième meilleur score de France. En 2012, cette circonscription lui avait échappé de peu face au candidat du Parti socialiste (PS) Philippe Kemel, lequel l'avait emporté avec 50,11% des suffrages exprimés, soit à une centaine de voix près. Cette fois-ci, elle n'affrontera pas Jean-Luc Mélenchon, parti combattre le FN à Marseille.

La dirigeante frontiste a ainsi repris la main, alors que le Front national (FN) traverse des turbulences depuis sa défaite à la présidentielle. Tandis que Gilbert Collard, tout en n'étant pas membre FN mais du Rassemblement bleu Marine (RBM), a remis en cause la pertinence d'une sortie de l'euro, jugeant que les Français n'en voulaient pas, Florian Philippot, a créé son propre mouvement baptisé «Les Patriotes». En outre, Marion Maréchal Le Pen a annoncé le 10 mai 2017 son retrait de la vie politique.

Commenter cet article