Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Marine Le Pen accueillie par une «foule en colère» lors de sa visite à Reims

Publié le 5 Mai 2017 par France Révolution

Marine Le Pen accueillie par une «foule en colère» lors de sa visite à Reims

Une foule «en colère» comprenant une centaine de manifestants, selon les médias locaux, attendait Marine Le Pen à Reims, où elle s’était rendue en secret pour visiter la cathédrale, haut lieu du sacre des rois de France.

La visite à Reims, qui n'était pas prévue dans l'agenda de la candidate du Front national à la présidentielle, n'a pas été très bien perçue de la part des habitants de la ville.

« Une foule en colère », c'est en ces termes que les médias français ont qualifié le groupe d'une centaine de manifestants mécontents qui se sont rassemblés devant et à l'intérieur de la Cathédrale de Reims pour accueillir Mme Le Pen, qui y est arrivée en compagnie de son allié Nicolas Dupont-Aignan.

Parmi ceux qui attendaient l'arrivée de la présidente du Front national, les médias signalent la présence de nombreux étudiants, de militants de La France Insoumise et du mouvement En Marche !. Sur de nombreuses vidéos apparues sur le Net, on peut les entendre crier « Marine rend l'argent ! » et d'autres slogans visant le Front national.

Emotion à la Cathédrale de . Nous sommes dépositaires d'une Histoire millénaire. A nous de la transmettre et de la faire vivre.

 
 
 
 

Certains manifestants portaient des ballons aux couleurs de l'Union européenne et, selon les médias, jetaient même des œufs.

La pression des manifestants était tellement forte que Marine Le Pen et Florian Philippot, vice-président du FN, mais aussi David Racheline, directeur de campagne de Le Pen, ont dû quitter la cathédrale en sortant par derrière.

Nicolas Dupont-Aignan, que Marine Le Pen envisage de nommer le Premier ministre si elle était élue à la présidence, a écrit plus tard sur son compte Twitter qu'il s'agissait de « manifestations déplorables à Reims de gauchistes qui ne respectent en rien la démocratie et l'Histoire de France » :

Emotion à la Cathédrale de . Nous sommes dépositaires d'une Histoire millénaire. A nous de la transmettre et de la faire vivre.

Marine Le Pen a également commenté l'incident sur son compte Twitter :

Les soutiens de M.Macron agissent dans la violence partout, même à la cathédrale de Reims, lieu symbolique et sacré. Aucune dignité. MLP

Commenter cet article