Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Laurent Obertone sur l’investiture de Macron : « Les journalistes tentent de pétrir l’idole de leur dernière chance »

Publié le 16 Mai 2017 par France Révolution

Laurent Obertone sur l’investiture de Macron : « Les journalistes tentent de pétrir l’idole de leur dernière chance »

 « Les journalistes tentent de pétrir l’idole de leur dernière chance…». Tels sont les mots rédigés par l’écrivain Laurent Obertone sur sa page facebook en évoquant l’investiture d’Emmanuel Macron, dimanche 14 mai 2017, qui ressemblait il est vrai à une séance de masturbation médiatique collective assez glauque – et inquiétante concernant l’indépendance de la presse et sa capacité de jugement.

 

Petit florilège :

« Il a monté les marches quatre à quatre, à une vitesse incroyable. Ça rappelle Jacques Chaban-Delmas »(Franck Ferrand).

« C’est l’investiture la plus romanesque de la Ve République », « On est véritablement dans le roman, et même, osons le mot, dans l’épopée » (France 2).

« Des personnes se sont réfugiées dans ses bras. Autrefois, les rois touchaient les écrouelles le lendemain du sacre, il y a un peu de ça » (France 2).

« Les aciéries font des métaux spéciaux. Il est d’un autre métal » (Fottorino).

« L’image de Gérard Collomb bouleversé, ça me fait penser à Mitterrand embrassant Mendès-France » (Moati).

« Il y a cinq ans, on parlait de la pluie, là on parle d’Emmanuel Macron. Quelque chose a changé » (France 2).

« C’est le personnage Macron qui parle, sa jeunesse, son énergie, sa volonté de rendre les choses différentes » (Elkrief).

« On est vraiment dans l’invention d’une politique, la redéfinition d’une fonction en direct, c’est très inédit »(BFM).

« On retiendra quand même cette image spectaculaire d’Emmanuel Macron sur cet engin militaire » (BFM).

Et Laurent Obertone d’évoquer cette phrase de George Orwell, particulièrement d’actualité : « Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent.».

Dans la presse subventionnée, ils ne sont d’ailleurs que très rares à s’être étonnés de ce « Macron Porn » ; c’est le cas de Xavier Frison, éditorialiste à Marianne, qui écrit que « L’intronisation d’Emmanuel Macron tourne à l’extase chez les commentateurs télé » expliquant que « certains journalistes ont viré « gagas » ».

Il semble désormais acquis que la presse alternative – au sens large – sera durant le quinquennat qui vient, le seul contre pouvoir permettant aux citoyens de préserver leur esprit critique et un espace de liberté intellectuelle …

Commenter cet article