Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

La Croatie pourrait accélérer l’acquisition de nouveaux avions de combat

Publié le 30 Mai 2017 par France Révolution

La Croatie pourrait accélérer l’acquisition de nouveaux avions de combat

Cela fait déjà quelques années que le dossier concernant la modernisation de l’aviation militaire croate est sur le table. Seulement, en raison du contexte économique, il n’a jamais pu aboutir.

Cependant, en décembre 2016, la présidente de la Croatie, Kolinda Grabar-Kitarović, a annoncé la mise en place d’une « équipe consultative », chargée d’étudier les différentes options possibles afin d’être en mesure d’annoncer une décision d’ici la fin de cette année.

Mais ce processus pourrait être accéléré, à en croire Magnus Lewis-Olsson, un responsable du constructeur suédois Saab. Selon ce dernier, Zagreb chercherait en effet à se doter d’une « flotte d’avions de combat moderne » et étudierait à cette fin différentes offres « plus tôt qu’on ne l’aurait prévu. » Et cela pour au moins deux raisons.

La première est lié au renforcement des capacités aériennes de la Serbie, à qui la Russie va céder 6 MiG-29, en plus de 30 chars T-72 et autant de blindés BRDM-2. Et 8 autres MiG-29 seraient donnés à Belgrade par la Biélorussie, ce qui porterait à 18 le nombre de ce type d’appareil en service au sein de ses forces aériennes.

La seconde raison a trait à la vetusté des avions de combat utilisé par la force aérienne croate : sur les 12 antiques MiG-21 Bis/UM qu’elle met en oeuvre, seulement 4 seraient encore en état de vol. « C’est un cauchemar. Non seulement la sécurité nationale est menacée, mais cela met également en cause la sécurité de nos pilotes « , a déclaré une source militaire croate au quotidien Jutarnji List. « Par conséquent, les autorités envisagent déjà une option de sauvegarde », c’est à dire un « accord avec l’Otan qui, si nécessaire, surveillerait l’espace aérien croate », a-t-elle ajouté.

Si un dirigeant de Saab a évoqué la Croatie, c’est que le constructeur suédois s’intéresse depuis longtemps à ce marché. En 2012, il avait en effet proposé à Zagreb une offre portant sur la livraison de 8 Gripen C/D, avec, compris dans le prix, la formation des pilotes et des techniciens ainsi que le soutien technique. Le tout avec des facilités de paiement.

Commenter cet article