Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

L’Europe serait sur le point de légaliser les viols commis par des migrants car ce serait leur culture

Publié le 14 Mai 2017 par France Révolution

L’Europe serait sur le point de légaliser les viols commis par des migrants car ce serait leur culture
L’invasion « culturelle » !!! Une « culture » à qu’il faut pardonner parce qu’elle ne comprend pas le « NON » que crie une jeune fille en train de se faire violer…
Jusqu’où faudra-t-il descendre ? Jusqu’où ?
 
 
Les flux migratoires en Europe vont-ils aboutir à la légalisation des viols islamiques ?

11 mai 2017, par alpineski

http://conservativepapers.com/news/2017/05/11/islamic-rape-legalization-gains-ground-amid-migrant-influx-in-europe/?

La France, la Suède, l’Allemagne et d’autres nations européennes seraient sur le point de légaliser le viol commis par les migrants parce que c’est « leur culture » !

Aussi choquant que cela puisse paraître, le fait qu’un certain nombre de violeurs qui ont récemment échappé à des punitions sévères suggère qu’il existe déjà une tendance pour décriminaliser les viols par les migrants parce que « du fait de leur culture, ils ne comprennent pas les lois occidentales sur le viol » ou même le mot « NON ».

Autrement dit, les viols commis par les migrants sont minimisés comme des « malentendus culturels» et, par conséquent, la justice n’est pas rendue en faveur des victimes, ce qui signifie que la légalisation des viols « de facto » est, dans la majorité des cas, déjà en place.

Ainsi, un juge allemand a récemment acquitté un violeur turc, entre autres également trafiquant de drogues, bien qu’ayant parfaitement cru l’accusation portée par la victime de 23 ans, parce que, d’après lui, ce que la victime avait vécu comme un viol, y compris avoir sa tête coincée  entre deux lits après avoir dit NON, pourrait être considéré « culturellement » comme un « acte sexuel extravagant » en Turquie. « Le procureur a admis que l’acquittement devait avoir été un coup dur pour la victime », a rapporté le journal allemand Märkische Allegemeine, mais « d’autre partune conviction n’était pas possible car il n’y avait aucune intention démontrée de viol par l’accusé ». D’ailleurs, le violeur avait prétendu que telle n’était pas son intention puisqu’il avait une mère et une sœur (!).

Les médias gauchistes ont tellement endoctriné les Allemands de souche que leur respect multiculturel inclusif et le conformisme bureaucratique sont même capables de déformer ce qui, sans le moindre doute, est un viol, en une affaire culturelle offensive, « une question à laquelle tant l’autorité légale que la femme sexuellement agressée ont répondu par l’affirmative » avait remarquéDamian Black dans « Return of Kings » (Le retour des rois) : « Rien n’était caché, rien n’était dissimulé ; toutes les preuves avaient été confirmées et comprises, seulement pour être ignorées par suite d’un malentendu ethnique ».

Cela ne se limite pas à l’Allemagne. Comme signalé par l’auteur en avril, en Suède, un musulman a évité la prison après avoir commis un viol anal sur une adolescente parce qu’il « ne comprenait pas ‘NON’ », selon le tribunal royal de Hovrätten. Le tribunal a tranché en faveur du migrant en suggérant que le « NON » répété par la jeune fille ne se rapportait qu’au sexe anal forcé, ce qui, pour les juges, n’était pas vraiment un viol.

Et comme aussi signalé en février, un tribunal suédois n’avait condamné un migrant musulman qu’à deux mois de prison après l’avoir reconnu coupable d’un viol anal sur une jeune fille de 13 ans. Le violeur a aussi été condamné à verser à la victime une somme équivalant à plus ou moins 2 500 €.

Il s’agit d’une véritable culture du viol qui s’installe en Europe, mais ne vous attendez pas à ce que les mouvements féministes y portent beaucoup d’attention.

La jeune fille scout, Lucie Myslikova, portant son uniforme et faisant partie d’un groupe gauchiste face à un mouvement anti-immigration, s’est trouvée nez à nez avec un manifestant sur cette photo et a été saluée comme une héroïne par la gauche pour avoir affronté les manifestants anti-immigration.

La plus grande partie de la couverture médiatique suit la ligne de l’interview de Lucie Myslikova par l’AP. La jeune fille est passionnée par la politique et croit que les adolescents doivent avoir une voix dans la sphère publique. Ce n’était pas son premier rassemblement politique ; c’était simplement la première fois qu’elle portait son uniforme scout lors d’une manifestation. Ses commentaires ont mis l’accent sur la non-violence et le non-jugement par l’opposition. Bien sûr, l’organisation mondiale du mouvement scout a sauté sur l’occasion qu’était cette publicité gratuite, faisant écho à l’appel à la «diversité, la paix et la compréhension ».

 Si vous voulez savoir ce qu’elle a réellement dit, voici, noyée dans le dernier paragraphe, une citation de l’échange entre Lucie Myslikova et le manifestant anti-immigration. Lorsque le manifestant a affirmé que l’adolescente serait « violée par ceux qu’elle défendait », Lucie Myslikova a répondu : «Même si quelque chose m’arrivait, les blessures physiques finissent toujours par guérir ».

Lucie Myslikova pourrait être l’une des rares jeunes filles qui se rétabliraient d’un viol par un musulman sauvage et non évolué. C’est juste ce qui touche la décapitation ou le terrorisme qui est un peu plus difficile à avaler pour elle !

Commenter cet article