Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Environnement. Les hérissons menacés d’extinction

Publié le 31 Mai 2017 par France Révolution

Environnement. Les hérissons menacés d’extinction

Les chiffres précis sont compliqués à rassembler mais les estimations font froid dans le dos. Depuis les années 1950, la population de hérissons en France serait en diminution régulière. Pire, depuis 20 ans, il s’agirait d’une chute libre avec une baisse dramatique de 70 % du nombre de ces mammifères si appréciés des jardiniers.

Une mortalité énorme due à plusieurs facteurs

Entre 700 000 et 1 000 000 de hérissons meurent chaque année en France et l’espérance de vie serait tombée de 10 à 2 ans ! En Bretagne administrative, le seul centre homologué de soins pour les hérissons est celui de Didier Masci à Languidic. Il accueille 250 à 300 hérissons par an.
Jean-Xavier Duhart, de la coordination « Hérissons en danger », nous explique que les écrasements sur les routes ne sont pas les seuls responsables de la mortalité des mammifères. « Les hérissons sont en haut de la chaîne alimentaire. Donc, en plus des polluants qu’ils sont susceptibles d’absorber eux-mêmes, ils souffrent également des pesticides auxquels sont exposés les insectes qu’ils mangent. »

C’est bien ce rôle néfaste des insecticides qui est mis en exergue par les spécialistes de la question. Et Jean-Xavier Duhart de pointer du doigt « le tabou énorme » sur cette question, lié selon lui au « poids de l’industrie agro-alimentaire ».

La multiplication des routes, la modification du paysage naturel avec la fin des forêts, la chasse aux hérissons pratiquée par les communautés de gens du voyage et l’usage de pesticides, voilà les principales causes de la disparition inquiétante des petits animaux.

Une pétition et des propositions

Selon plusieurs estimations, les hérissons pourraient complètement disparaître entre 2025 et 2050 !
Face à cette issue dramatique, des associations ont décidé de se battre.

Jean-Xavier Duhart a ainsi mis en ligne une pétition déjà signée par plus de 92 000 personnes. Cette pétition est adressée au nouveau président de la République et à son ministre Nicolas Hulot. Et elle va droit au but : « Les hérissons sont intoxiqués par les pesticides, broyés par les engins agricoles, chassés des campagnes suite à la destruction de leurs habitats naturels, brûlés vifs dans les feux de jardin, écrasés un peu plus dans d’horribles souffrances à chaque passage de nouvelle voiture : 1,8 millions par an en France selon les premières statistiques ! Une véritable hécatombe.. Là où dans les campagnes il y avait 100 hérissons, il n’y en a plus que 3 à présent ! On estime qu’ils auront quasiment disparu d’ici à 2025, dans à peine 10 ans ! »

Pour permettre de sauver les hérissons, les signataires de la pétition réclament:
– Un statut juridique aux bénévoles pour les soins à un hérisson blessé ou malade.
– Une réduction drastique de la durée de la formation nécessaire pour ouvrir un centre de sauvetage des hérissons.
– La facilitation de création de zones de nidification.
– La mise en place une campagne de sensibilisation du grand public.
– La réalisation d’un comptage des populations et assurer un suivi statistique de l’espèce.

Le temps presse pour les hérissons

Pour Didier Masci, il est impératif de se préoccuper rapidement du sort des hérissons. « C’est une régression énorme du nombre de hérissons qu’on observe. Tous ceux qui en avaient dans leur jardin n’en ont plus. »
Un constat amer que le Breton n’hésite pas à commenter durement : « En ce moment, il y a une épidémie de morts par staphylocoques et par bactéries parmi la population de hérissons. Mais comme les analyses coûtent cher, plus de 40 € par hérisson, on ne peut pas savoir précisément ce qui provoque les décès. Tout le monde s’en fout ! »

Et du côté de Jean-Xavier Duhart, le discours, même plus optimiste, reste concerné : « Nous avons contacté à quatre reprises la Fondation Nicolas Hulot mais la fondation n’a pas jugé la situation alarmante ! Ils n’ont pas voulu partager notre pétition au motif qu’ils ne le faisaient pour aucune pétition et qu’ils avaient effectué diverses expertises rassurantes. Ces expertises ont été réalisées par France Nature Environnement et son truffées d’erreurs ! »

Nicolas Hulot, ministre d’Emmanuel Macron acceptera-t-il de rencontrer les initiateurs de la pétition signée par des dizaines de milliers de Français ? C’est l’espoir de Jean-Xavier Duhart qui verrait bien le sujet épineux de la protection des hérissons être entendu par les décideurs politiques.

NF

Commenter cet article