Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

En cas d'élection, Marine Le Pen intégrera les membres «patriotes» des Républicains au gouvernement

Publié le 5 Mai 2017 par France Révolution

Marine Le Pen en meeting à Ennemain dans la Somme le 4 mai 2017

Marine Le Pen en meeting à Ennemain dans la Somme le 4 mai 2017

A l'aube du second tour, alors que les deux candidats commencent à dévoiler la composition de leur gouvernement en cas d'élection, la candidate frontiste a lancé un appel aux Républicains.

«J’irai chercher des gens partout où il y aura des compétences», a affirmé Marine Le Pen dans un entretien paru le matin du 5 mai dans La Provence et où elle livre ses hypothèses de composition de son gouvernement en cas d'élection.

Elle lance ainsi un appel officiel aux Républicains «en rupture de ban avec les choix faits par leurs dirigeants». «S’ils sont compétents et patriotes, pourquoi pas ?», a assuré la dirigeante du Front national, lors d’un entretien par téléphone le 4 mai. 

Pour éviter tout soupçon de favoritisme, Marine Le Pen se dit également prête à écarter quelques membres éminents de son parti. Dans une allusion à l'affaire Penelope Fillon, la candidate a ajouté : «Compte tenu de ce que les Français ont exprimé, il ne m’apparaît pas de bonne politique de confier un ministère à quelqu’un de ma famille, mon compagnon ou ma nièce Marion [Maréchal-Le Pen].»

Marine Le Pen assure aussi dans cet entretien à La Provence être «la seule à être capable de rétablir l’unité dans notre pays». Elle dénonce notamment «la fracture […] entre le peuple et les élites qui soutiennent la candidature d’Emmanuel Macron».

Le 29 avril dernier, le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan a rejoint les rangs de Marine Le Pen en affirmant qu'il en était «de l'intérêt national pour redresser le pays». La candidate frontiste a salué son geste et déclaré qu'elle nommerait Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre si elle était élue le 7 mai. 

Voir l'image

Commenter cet article