Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Edouard Philippe (LR et pro Macron) a inauguré une mosquée radicale proche des Frères Musulmans

Publié le 10 Mai 2017 par France Révolution

Edouard Philippe (LR et pro Macron) a inauguré une mosquée radicale proche des Frères Musulmans

Edouard Philippe est maire du Havre depuis 2010. Son prédécesseur, Antoine Rufenacht, du même parti (UMP), avait mis à disposition un terrain municipal pour la mosquée Mesjed Ennour (radicale, voir plus bas) lors de la séance du conseil municipal du 14 mai 2007 :

« Le terrain d’assiette représentant une emprise d’environ 1 812 m² issue des parcelles cadastrées section RN n° 77, 59 et 81, propriété de la Ville du Havre, sera mise à disposition de l’association dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif en cours de finalisation. » Lire l’intégralité de la délibération.

A postériori, interrogé dans le quotidien Paris-Normandie, Edouard Philippe justifiait ce coup de pouce : « La délivrance d’un permis s’inscrit strictement dans le respect du droit de l’urbanisme […] Par ailleurs, on a parfois fait en sorte de mettre un terrain à disposition ou dparticiper au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel. » (source)

Edouard Philippe a inauguré cette mosquée comme on peut le voir sur la page Facebook de la mosquée et sur cette vidéo :

Le président de la mosquée s’appelle Hadj Khababa (Paris-Normandie), et partage sur Facebook les vidéos de Tariq Ramadan (petit fils du fondateur des Frères Musulmans et laudateur de Youssef Al-Qaradawi qui préconise de tuer les homosexuels, les apostats et les juifs. « J’éprouve un profond respect pour le savant Qaradawi » affirme T.Ramadan)

En novembre 2016, Hadj Khababa annonçait la venue du cheikh Mohamed Minta, formé en Arabie Saoudite et imâm de la mosquée UOIF de Décines (où se rend en conférence l’islamiste Hassan Iquioussen) 

Dans une de ses conférences, Mohamed Minta parle de la technique de combat de Mahomet : attaquer avant que les « ennemis » n’attaquent .

Autre défenseur des Frères Musulmans invité à la mosquée Mesjed Ennour du Havre, Nabil Ennasri le 15 avril 2017. Lire ses propos menaçants sur les émeutes en France.

L’imâm de la mosquée du Havre a participé à la déclinaison régionale du congrès de l’UOIF aux côtés d’islamistes bien identifiés :

VIDEO  :  https://youtu.be/6BBXuyx6cU4

Parmi eux, Moncef Zenati  (UOIF) traducteur des livres de Yussef Al Qaradawi et Hassan Al Banna en français[1]. Pour Zenati, la charia est supérieure qualitativement aux lois humaines (droit positif) « La Charia correspond à la Loi Divine. La Charia correspond à l’ensemble des Lois, toutes les Lois, concernant tous les domaines.(…)Le droit positif reflète l’imperfection de l’être humain et sa faiblesse[2] »

Moncef Zenati était d’ailleurs l’invité de la mosquée Mesjed Ennour le 25 février 2017. Il dirige les études à distances pour l’école d’imâm de l’UOIF, l’IESH.

Hadj Khababa n’est pas non plus gêné de se retrouver sur la même estrade que Hassan Iquioussen, négateur du génocide arménien, militant du califat et laudateur du djihâd, comme lors d’une conférence à La Réunion en 2013 :

« Si vous préférez  la dounia [ les biens du monde terrestre]  à Dieu, au prophète et au Jihad fisabilillah [sur la voie de Dieu], à l´engagement, au sacrifice […] Alors si vous préférez tout cela […] Dieu ne guide pas vers le Paradis les pervers. […] Ceux qui préfèrent la dounia à Dieu, au prophète, et au Jihad ont quitté le chemin de la droiture. C´est ce que le Coran dit. […] Le sommet de l’islam c’est quoi ? c’est l’effort pour la religion [Jihâd]  (…) l’imâm Ibn Qayyim explique ce qu’est le djihâd en islam il dit il y a 13 degrés, Il y a 13 niveaux de Jihad (…) le jihâd contre le nafs [soi-même]  le jihâd contre leshirk [paganisme/idolâtrie/association de divinités] . Après, il y a le jihad contre le munkar [mauvaise action ; abominable ; qui provoque l’aversion], le jihad contre les hypocrites[3] (…) et il [Ibn Qayyim]  met au 13eme rang le Jihad armé contre l´ennemi extérieur.(…) la vie du musulman c’est un effort en permanence pour la promotion du bien et de la, pour répandre sur terre la miséricorde et le combat contre l’injustice, le mal […]Le musulman doit être dans l´action pas dans la réaction. Si l’ennemi choisi le champ de bataille tu as perdu la bataille (…) Nous devons contrecarrer la stratégie du diable. » (retranscription issue du livre Mosquées Radicales, éditions DMM, 2013)

L’imâm du Havre partage aussi les citations du Frère Musulman Omar Abdelkafi (image ci-dessus). Au début des années 90, Omar Abdelkafi prêchait à la télévision publique, notamment lors du ramadan 1993. Mais il fut interdit de parole l’année suivante pour avoir interdit aux fidèles de saluer les chrétiens. Il s’est fait remarqué pour avoir menacé du « châtiment de la tombe » les femmes non voilées. Au lendemain des attaques de janvier 2015 à Paris contre Charlie Hebdo et l’HyperCasher, Abdelkafi livra son analyse toute personnelle des évènements :

 « Cette pièce de théâtre, dans laquelle les musulmans sont confinés ad nauseam dans le monde entier, est la suite de la comédie du 11 septembre » (Le prédicateur égyptien Omar Abdekafi : Les attentats de Paris sont la conséquence de la comédie du 11 septembre, institut MEMRI, 23 février 2015.)

La mosquée diffuse aussi les conférences du cheikh Farid Al Ansari (1960-2009) gardien de l’orthodoxie malékite, qui comme on peut le voir dans ses prêches, interdit aux femmes de danser et de serrer la main aux hommes, parmi d’autres arriérations. 

Observatoire de l’islamisation, 9 mai 2017.

[1] Voir l’ annexe 1 du livre Mosquées Radicales (éditions DMM) pour une présentation détaillée de ces islamistes.

[2] Conférence « Qu’est-ce que la charia ? » du 12 avril 2014 à Paris.

[3] L’hypocrisie (munafiqines) en islam qualifient selon le juriste Ibn Taymiyya dans son livre As-Sârim Al Masloûl, ceux qui se présentent comme musulmans mais qui ne sont pas observant des lois islamiques : « leur hypocrisie peut être connu à travers une parole qu’un homme croyant les entend prononcer, et le rapporte alors au prophète. Ils jurent alors qu’ils n’ont jamais dit ça ou alors des fois ils ne jurent pas. Et des fois cela apparaît lorsqu’ils retardent la prière ou le Jihâd, ou lorsque la Zakât est pénible pour eux, ou lorsqu’ils manifestent de la répulsion envers beaucoup de lois d’Allah. »

Commenter cet article