Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Dinard. 30 migrants imposés par l’État arriveront à la mi-mai

Publié le 12 Mai 2017 par France Révolution

Dinard. 30 migrants imposés par l’État arriveront à la mi-mai

Le grand débarquement en Bretagne et en France continue pour les migrants. Après Cancale (35), l’État vient à nouveau d’imposer à la Côte d’Émeraude(à Dinard en l’occurrence) d’accueillir trente migrants (origine inconnue) qui sont actuellement dans les camps saturés de Paris – des camps signe de l’impuissance du Gouvernement à régler la question de l’immigration en Europe.

 

C’est donc un nouveau CAO (Centre d’accueil et d’Orientation) qui ouvrira mi-mai (le 17), en plein centre-ville de Dinard, chemin des Corbières, dans un ancien bâtiment désaffecté du Campus Sport Bretagne. C’est à nouveau l’association Coallia – qui gère la plupart des CAO en France sans que l’on connaisse réellement les mannes financières versées par l’État (donc le contribuable) pour se faire.

Comme dans les autres CAO, les immigrés – uniquement des hommes célibataires – ne pourront pas travailler (comme le prévoit le statut alloué aux étrangers qui effectuent leurs démarches administratives) mais pourront circuler librement dans la commune, à des horaires définis et en prenant le soin, normalement, de prévenir les dirigeants du centre (qui seront remplacés le week-end par une boîte de sécurité privée).

Comme pour les autres CAO qui se sont multipliés sur la Bretagne toute l’année dernière, sans que la population ne soit consultée, la situation ne devrait durer que quelques mois. « Le temps qu’ils fassent leurs démarches administratives en vue de l’obtention de l’asile, ou pas » nous dit-t-on à la préfecture.

Un flot qui ne s’arrête pas

Dans tous les cas, même déboutés du droit d’asile, ils sont très peu à être effectivement expulsés hors de France, ce qui montre là encore les limites de ce système, alors que le flot d’immigration ne tarit pas en Europe et notamment en France. Cette politique ne devrait pas changer, et même s’accélérer avec Emmanuel Macron, qui avait salué la politique pourtant suicidaire d’Angela Merkel (des millions de migrants accueillis) qui a elle même récemment décidé de fermer le robinet .

Voir le programme d’Emmanuel Macron sur la question de l’immigration

Avec 76,45% de votants en faveur du nouveau président à Dinard (mais 4768 voix sur 8858 inscrits) il semblerait toutefois que cette politique ne choque pas la population dinardaise, jusqu’ici préservée de l’immigration et de ses conséquences, visibles, dans les grands ensembles métropolitains, ou encore à Calais.

Avec l’été qui arrive, le problème des migrants ne devrait pas se terminer ; les passeurs profitent des beaux jours pour en faire transiter un maximum. Les ONG, elles, sont accusées, par les autorités politiques italiennes de faire le jeu du banditisme.

En l’espace de deux jours, ce sont 6000 immigrés clandestins qui ont ainsi été secourus, un tout petit peu moins que l’équivalent de la population de Carhaix …

Ces opérations ont été menées en Méditerranée vendredi et samedi dernier. Des opérations menées depuis Rome avec les garde-côtes italiens. Pour le seul week-end du 6 et 7 mai, 11 migrants ont trouvé la mort et 230 autres sont portés disparus… portant le total à 1 000 morts depuis le début de l’année.

Les clandestins, partis de Libye pour rejoindre l’Italie sont aujourd’hui victimes de l’intensification des activités des passeurs. Ces derniers n’hésitent pas à surcharger les canots de passe. Pour réduire les frais, les organisations criminelles utilisent de simples embarcations pneumatiques…

Certains clandestins n’ont même plus l’occasion de tenter leur chance. En début de semaine, 22 d’entre eux ont été abattus par des passeurs au motif qu’ils ne voulaient pas embarquer par mauvais temps.

Les organisations criminelles de passeurs libyens dont le développement explose depuis l’intervention occidentale et la mort de Mouammar Kadhafi en 2011 profiteraient même de complicité en Europe… c’est en tout cas ce que sous-entend le procureur de Catane, Carelo Zuccaro.

Qui finance les ONG qui favorisent l’arrivée de migrants ?

Ce n’est pas la seule question qui se pose… En effet, les autorités italiennes s’intéressent également aux canaux d’informations dont bénéficient certaines associations. Ces dernières sont très souvent informées de l’arrivée des embarcations avant même les autorités italiennes. De là à imaginer des liens avec les organisations de passeurs…

A la volonté politique de certains dirigeants européens, notamment allemands, qui souhaitent accueillir de la main d’œuvre migratoire, s’ajoute donc une probable convergence des Organisations Non Gouvernementales comme Médecin Sans Frontière ou SOS Méditerranée, avec les passeurs. Ajoutez encore à cela un traitement médiatique militant… et vous aurez un été riche en canots de migrants.

Depuis le début de l’année, 37 000 migrants sont arrivés en Italie depuis la Libye, soit une hausse de 30% par rapport à la même période l’an passé. Entre 2013 et 2016, 550 000 migrants sont arrivés en Italie ! Les chiffres devraient encore exploser à la faveur de la période estivale.

Commenter cet article