Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Des musulmans font déjà la loi quartier La Chapelle en plein coeur de Paris

Publié le 21 Mai 2017 par France Révolution

Des musulmans font déjà la loi quartier La Chapelle en plein coeur de Paris

VIDEO  :  https://youtu.be/CzuBOAMVzZU

https://youtu.be/VZj0r7wimKU

Extrait de l’enquête du Figaro intitulée A Paris, un quartier est devenu hostile aux femmes 

« Au bar-tabac La Royale, Nathalie, jeune cogérante de 20 ans, confirme: «J’ai à peine 10 % de femmes parmi ma clientèle, dit-elle.

À l’instant, avec ma serveuse, on est les deux seules femmes. Habituée aux agressions verbales, je ne porte que des joggings.»

Depuis son comptoir, Nathalie «peut voir que des hommes restent là toute la journée à observer les passants, cherchant ce qu’ils pourraient voler».

«Ma mère s’est fait arracher son portable, raconte-t-elle. Ils rentrent, ne consomment pas, demandent un verre d’eau gratuit.

Si on leur refuse, ils nous insultent. On n’en peut plus.

Si j’avais le choix, je quitterais ce quartier.» (…) 

D’autres changent même leur mode de vie.

«Plus question de sortir main dans la main avec ma copine, soupire Marie.

En tant qu’homo, on se prend plein de réflexions.

Et si on répond, on nous rétorque “C’est pas toi qui fais la loi ici!” 

Un jour un barbu en djellaba a lancé à une amie, une grande blonde en jupe “Dis donc est-ce que ton mari sait que tu sors comme cela?”»

Les fillettes ne vont plus seules à l’école. 

Les femmes ne mettent plus de robes et marchent sur les pistes cyclables plutôt que de «se faire frôler», ou «mettre la main aux fesses» par des groupes d’hommes souvent avinés.

«Mes amies ne veulent plus venir chez moi», témoigne une retraitée, qui a vu le quartier se dégrader en vingt ans.

Aux abords du centre de préaccueil de la porte de la Chapelle, qui fait face aux 50 à 75 arrivées quotidiennes de migrants, éclatent souvent des bagarres.

Ils se sont réparti les pas-de-porte, relate Nathalie, une riveraine de 55 ans.

Chaque soir, j’en ai au moins 40 devant chez moi. Je ne vous parle pas de leurs réflexions… »

Lire l’article intégral dans Le Figaro

Ecoutez en complément ces témoignages :

 «2 jeunes femmes se sont fait violemment agresser, l’une s’est fait cracher dessus !»LIRE LA SUITE

Commenter cet article