Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Témoignage : comment les socialauds ont accru les difficultés des petits villages, délibérément

Publié le 30 Avril 2017 par France Révolution

Témoignage : comment les socialauds ont accru les difficultés des petits villages, délibérément

Je travaille dans le social et plus précisément dans le logement social, voici les dernières avancées socialistes.

DEUX cadeaux: un à leurs copains, l’autre aux immigrants et futures chances pour la FRANCE.

1- REGROUPEMENT des Com-com: dépossession des élus locaux des zônes rurales (donc du peuple), votant maintenant massivement FN, à l’avantage des zélus des villes et périphérie (bien souvent à gauche). Des maires viennent régulièrement se plaindre dans les colonnes des journaux qu’ils ont perdu par cette manipulation (perte de classement en zone rurale défavorisée), des financements précieux qu’ils investissaient en faveur des maigres entreprises qui restaient. 

Dans le même temps :

2-LOI EGALITE-CITOYENNETE, établissant un quota strict de très pauvres sur TOUT le TERRITOIRE (les nouvelles COM-COM). But de la manoeuvre: faire de la place dans et autour des villes pour les futurs arrivants. MAIS, et Christophe Guilly l’a bien décrit, en campagne il y a déjà de nombreux pauvres sans guère le sou pour se déplacer et accéder à l’emploi.

http://www.atlantico.fr/decryptage/christophe-guilluy-posture-anti-fasciste-superiorite-morale-france-en-haut-permet-en-realite-disqualifier-tout-diagnostic-social-3031677.html

http://www.sudouest.fr/2017/04/28/deux-france-dans-les-urnes-l-analyse-du-geographe-3402520-6121.php

Je traite désormais un nombre incalculable de dossiers où les gens, que l’on a attirés à la campagne pour « remplir »les logements devenus vacants, réclament à cor et à cri de revenir en ville, là où il y a des bus et des services. Une catastrophe humaine et sociale qui va s’amplifier!

Naturellement, la violence explose dans les petits bourgs campagnards jusque là paisibles (et je ne vous parle pas des mosquées et salles de prières sauvages dans les caves des mini-cités (60 logements). Et CERISE SUR LE GATEAU: si les quotas ne sont pas atteints, le PREFET aura la main-mise directe sur les attributions. Elle est pas belle la dictature UMPS?

Commenter cet article