Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Casting de l'Otan pour le rôle de Russes: un geste hostile, selon Moscou

Publié le 31 Mars 2017 par France Révolution

Casting de l'Otan pour le rôle de Russes: un geste hostile, selon Moscou

Rechercher des russophones pour les impliquer dans des exercices militaires de l'Otan en Allemagne? Des sénateurs russes y voient un message hostile de la part de l'Alliance. Le centre d'entraînement assure qu'il ne s'agit que d'une simple simulation ordinaire, ne véhiculant aucune menace.

Les réactions ont été nombreuses en Russie aussi bien qu'en Occident face aux informations selon lesquelles la société allemande Optronic HR était à la recherche de russophones pour des exercices militaires américains prévus en Allemagne. Moscou considère qu'une telle démarche pourrait traduire des intentions hostiles de l'Alliance atlantique, tandis que le Pentagone nie.

 

« La recherche de figurants russophones pour ces exercices témoigne du projet de former des soldats et des officiers aux actions [militaires] sur les territoires où le russe est la langue principale. Or, ces genres de territoire ne sont pas nombreux — l'est de l'Ukraine et la Russie elle-même », a indiqué dans un commentaire à Sputnik Alexeï Pouchkov, membre du Comité du conseil de Fédération (chambre haute du parlement russe) pour la défense et la sécurité.

Précédemment, l'offre d'emploi avait été publiée sur le site officiel de la ville de Berlin. Elle a été délivrée par la société Optronic HR qui, depuis 15 ans déjà, recrute des employés temporaires pour les exercices militaires américains en Allemagne. La société offrait une rémunération journalière allant de 88 à 120 euros pour 15 jours d'exercices sur le polygone de Hohenfels en Bavière.

Selon M. Pouchkov, l'Otan est fondée sur le mythe de la menace russe et c'est en s'appuyant sur ce dernier qu'il poursuit son expansion.

« Avec ces exercices, l'Otan et les États-Unis confirment nos craintes concernant le déploiement de bases d'intervention en Pologne et l'envoi du matériel de combat dans les pays baltes », a pointé le sénateur.

Leonid Sloutski, chef du comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) en charge des affaires internationales partage son point de vue. « Il apparaît de manière évidente que l'ennemi dans cet entraînement à une éventuelle offensive est la Russie ».

Ces projets de l'Otan et des États-Unis s'inscrivent dans le cadre de la guerre informationnelle dont l'objectif est d'exercer des pressions sur les parlementaires et la population de leurs pays afin de justifier le renforcement des positions de l'Otan dans l'Europe de l'Est, estime pour sa part le sénateur Viktor Ozerov, président du Comité du conseil de Fédération.

Un simple « entraînement », sans plus

« Dans notre centre nous cherchons à préparer des militaires dans les conditions les plus proches de la réalité et ce, pour garantir qu'ils puissent réagir dans une multitude de situations variées », a indiqué à Sputnik Chris Bradley, porte-parole du Centre multinational de préparation militaire. Ainsi, selon lui, les exercices impliquant des figurants russophones ne sont point une préparation à quoi que ce soit hors du commun.

« L'objectif est que les soldats américains et leurs alliés soient préparés à résoudre tout un spectre de problèmes auxquels ils peuvent être confrontés.

La société Optronic, qui avait publié l'annonce, a pour sa part indiqué à Sputnik que les personnes recherchées devaient avant tout des gens maîtrisant l'anglais et l'allemand. La connaissance du russe ne serait qu'un atout supplémentaire.

« Nous recherchons des figurants avec une bonne connaissance de l'allemand et de l'anglais. Des compétences linguistiques supplémentaires — arabe, pachto, dari, russe, polonais ou tchèque sont un avantage », a indiqué la source.

Le Kremlin ne suit pas la situation

Comme l'a expliqué le porte-parole de la présidence, Dmitri Peskov, le Kremlin ne suit pas la situation liée aux exercices de l'Otan, ceci étant la prérogative des services appropriés.« Nous avons des renseignements et des renseignements militaires. Je suis persuadé qu'ils possèdent toutes les informations possible », a-t-il fait savoir.

 

Sputnik.

Commenter cet article