Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
France Révolution

France Révolution c'est un journal d'information et de réinformation avec de l'info vérité non tronquée que vous cache l'ensemble des médias a la botte du pouvoir en place, je produis - Documents - Reportages - Films - tweets et bandes son pour preuve que l'on vous ment 24H sur 24H

Explosif : François Bayrou compromis dans une affaire d’emplois fictifs

Publié le 28 Février 2017 par France Révolution

Explosif : François Bayrou compromis dans une affaire d’emplois fictifs

Corinne Lepage révèle dans un livre, « Les mains propres », en citant des noms, que la secrétaire particulière de François Bayrou a été illégalement payée par l’enveloppe d’assistance parlementaire sur fonds européens, et une enquête du parquet national financier doit être ouverte.

Dans son ouvrage largement passé inaperçu, Corine Lepage, avocate et politicienne française engagée dans la protection de l’environnement, accuse :

« C’est ainsi que des assistants parlementaires servent en réalité le parti politique, et non le parlementaire.

Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J’ai refusé en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes, et d’autre part illégal.

Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence.

Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée … par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens.

Ce cas n’est pas unique et le Front national s’en est même fait une spécialité.

Ainsi Florent Philippot, vice-président du Front national, a émargé comme assistant parlementaire durant cinq ans.

Pire encore, Louis Alliot, compagnon de Marine Le Pen, aurait dû être à ce titre exclu des fonctions d’assistant parlementaire de sa compagne (puisque l’emploi de personnes de la famille, d’époux ou de concubins est proscrit par les règles européennes). »

 

 

Ainsi donc la justice française enquête et met en accusation des collaborateurs du Front national pour des faits identiques reprochés à François Bayrou et à son parti, lesquels sont abrités des mêmes poursuites ?

Cette injustice de la justice est tout bonnement intolérable dans un pays de droit. A moins qu’en France, il faille laisser la justice politisée décider qui sera président.

Commenter cet article